Le Duan, un dirigeant sans égal du Vietnam

mardi, 4. avril 2017 - 17:37:41

(VOVworld) - L’ancien secrétaire général du Parti communiste vietnamien Le Duan, de son vrai nom Le Van Nhuan, est né le 7 avril 1907 dans une famille de lettrés animée de patriotisme, dans le village de Bich La, dans la province de Quang Tri. Il a été 1er secrétaire et secrétaire général du Parti de 1960 à 1986. Dirigeant influent et visionnaire, il a participé activement à la libération et la réunification nationales.

le duan, un dirigeant sans egal du vietnam hinh 0
L’ancien secrétaire général du Parti communiste vietnamien Lê Duân (à gauche) et le président Ho Chi Minh. Photo honvietquochoc.com.vn

En 1956, deux ans après les accords de Genève, Lê Duân alors secrétaire du comité du Parti communiste vietnamien pour le Sud, rédige “Le plan révolutionnaire pour le Sud” dans lequel il développe l’idée de la révolution et de la lutte armée. Pour contrer l’aggravation de la répression américaine dans le Sud, il suggère de former une armée puissante et propose au Comité central du Parti communiste vietnamien de publier la résolution 15 visant à recourir à la force révolutionnaire et à s’engager dans la lutte armée. Cette résolution a ouvert la voie à la  Révolution au Sud et aux insurrections victorieuses de 1960. Trân Thi Nhung, docteur en histoire précise :

« Grâce aux insurrections menées dans le sud par les habitants et les forces révolutionnaires, la majorité des villages du Sud a pu être maîtrisée. Cette tactique témoigne de la justesse de la politique de  Le Duan  qui a décidé de recourir à la lutte armée pour renverser le régime de Ngô Dinh Diêm »

Dans « la Lettre au Sud », Le Duan  explique que dans la résistance contre les Américains, la lutte armée conventionnelle ne suffit pas et que pour remporter la victoire, il faut y associer la lutte politique. S’il rappelle que les combats et les opérations militaires ne visaient que l’objectif d’éliminer l’ennemi, il souligne  surtout que le soutien du peuple dans la lutte est essentiel pour remporter la victoire. C’est en appliquant cette tactique visionnaire que les forces révolutionnaires des régions du Sud ont pu s’infiltrer dans les villages, reprendre les villes et libérer le Sud. La réunification du pays le 30 Avril 1975 est le résultat de cette stratégie. Le Colonel Hô Son Dai, ancien chef du service de la science militaire du commandement de la 7ème zone militaire, explique:

« Le secrétaire général Le Duan et le Comité Central du Parti communiste vietnamien ont élaboré les lignes directives de la lutte pour la libération  nationale. Ils ont proposé d’associer à la lutte armée,  des activités  de  lutte politique, de propagande et d’agitation pour faire échouer les stratégies de guerre de l’ennemi. »

Après la réunification, le Vietnam qui avait été dévasté par la guerre pendant des dizaines d’années, a réussi à se reconstruire et à édifier le socialisme. Le Duan, continue d’œuvrer pour le pays. Vo Van Thuong, chef de la commission centrale de propagande et d’éducation, précise :

« Le secrétaire général du parti Le Duan a beaucoup travaillé avec le Comité central du Parti communiste vietnamien pour édifier une société nouvelle et sans précédent dans l’histoire nationale. Les contributions de ce dirigeant ont créé le socle fondateur du renouveau qui a été instauré par le parti en 1986 lors de son 6ème congrès national. »

Bui Dinh Phong, maître de conférences et docteur à l’académie politique nationale Ho Chi Minh insiste sur le rôle joué par Lê Duân dans la politique d’indépendance nationale liée au socialisme.

« Le secrétaire général Le Duan a écrit: “Pour les  communistes, qui dit classe sociale, dit Nation ». La conscience nationale va de pair avec les classes sociales. Une juste position sur la classe prolétarienne permet de mieux saisir les questions nationales. Sans la conscience nationale, on ne peut pas faire la révolution socialiste. Le but est d’édifier le socialisme, un Vietnam nouveau pour tous les Vietnamiens et non pas pour  la seule classe  prolétarienne », a fait savoir Bui Dinh Phong.

Membre fort du parti pendant 56 ans, les contributions de Le Duan à l’histoire du Vietnam de 1920 jusqu’aux années 1980, sont inestimables. Il est l’une des plus éminentes figures de l’idéal révolutionnaire. C’est un communiste exemplaire et un des plus fidèles collaborateurs du président Ho Chi Minh.