Une femme qui aide sa communauté grâce à l’élevage de chèvres, à Dak Lak

mardi, 10. janvier 2017 - 18:04:11

(VOVworld) - H’Bop Ayun est un nom bien connu des habitants du hameau Hôk A, commune Cu M’Gar, dans la province de Dak Lak sur les hauts plateaux du Centre. On lui a décerné le titre de « femme excellente pour 2011-2016 », pour son courage et ses contributions au développement économique de sa contrée. Elle s’est montrée particulièrement travailleuse, énergique et déterminée dans la lutte contre la pauvreté, en aidant des familles à s’en sortir comme elle, grâce à l’élevage.

une femme qui aide sa communaute grace a l’elevage de chevres, a dak lak hinh 0

Avec un prêt bancaire de 5 millions de dongs accordé aux bénéficiaires de politiques sociales, H’Bop Ayun a investi dans l’élevage de dizaines de chèvres. Au bout de 2 ans, elle a pu rembourser l’argent à la banque et fait des bénéfices en produisant également du riz sur 2.000 m2 et du café sur 3.000 m2. Du coup, elle est arrivée à mettre de côté 30 millions de dongs par an. Écoutons-la:

« L’élevage de chèvres est rentable et plus facile que celui des cochons, des volailles et des canards. Elles ne mangent que des feuilles et ont peu de maladies, en effet, sans demander des soins onéreux. Elles ont permis à  nos activités économiques de connaître un véritable essor. »

H’Bop Ayun est également active dans l’aide aux foyers les plus pauvres de son hameau. Elle met une chèvre et un bouc à leur disposition, ce qui leur permet de garder leurs chevreaux. 20 familles en ont bénéficié jusqu’à présent et 7 sont passées au dessus du seuil de pauvreté grâce à cela. H’Lôi Niê est membre de l’une d’elles:

« H’Bop Ayun m’a donné un bouc et une chèvre, et après quelques mois, celle-ci a fait 2 portées avec 6 petits au total. Je suis très reconnaissante envers H’Bop Ayun pour son aide aux personnes démunies, qui a permis à plusieurs foyers pauvres d’améliorer leur vie. »

une femme qui aide sa communaute grace a l’elevage de chevres, a dak lak hinh 1

H’Bop Ayun aide aussi les familles nécessiteuses en matière de techniques d’élevage:

« J’offre des chèvres aux foyers démunis car ils n’ont pas de capitaux pour développer l’élevage. Pour celui-ci, il faut savoir appliquer les techniques de construction d’étables et les soins. Il est important d’assurer l’hygiène pour éviter les épidémies et ne pas pratiquer l’élevage en liberté. »

H’Bop Ayun est aimée des femmes du hameau Hôk A. Courageuse et entrepreneuse, elle gère actuellement une petite caisse d’épargne qui fournit des crédits d’une valeur de 1,3 milliard de dongs à 54 foyers au total. Luc Thi Huê, présidente de l’union des femmes de Cu M’gar, commente :

« H’Bop Ayun est une cadre très enthousiaste dans les activités associatives de l’union des femmes. Elle est généreuse et prête à aider les autres dans le développement économique et la lutte contre la pauvreté. Beaucoup d’entre elles s’inspirent de ce qu’elle a fait pour sa famille. »

Partie de rien mais dotée d’une forte volonté pour échapper à la pauvreté, H’Bop Ayun a pu assurer des revenus suffisants à cette dernière. Elle n’hésite pas à partager ses expériences dans la production et le commerce avec les femmes de son hameau afin d’œuvrer pour leur prospérité. Son modèle de développement économique est en cours d’extension dans sa communauté, avec un impact positif pour les personnes issues des minorités ethniques notamment.

Commentaires

Trier par

BOUZEBOUDJA Mohamed - 22.01.2017 23:26

Bonjour,je vous félicite pour cet article sur l''élevage des chèvres. Il est très intéressant pour aider les familles pauvres.je salue le courage de cette dame Bravo. Mes remerciements à toute l''équipe de la radio VOV. Mr BOUZEBOUDJA Mohamed Oran Algérie