Les croyances Kho Mu

vendredi, 6. janvier 2017 - 16:04:40

(VOVworld) - La vie des Kho Mu est rythmée par une panoplie de fêtes qui s’échelonnent tout au long de l’année. Chaque fête est l’occasion pour eux d’exprimer leur attachement à la nature, à leurs ancêtres et aux valeurs communautaires.

les croyances kho mu hinh 0
L'autel des ancêtres des Kho Mu.Photo: VOV4

Quel que soit le nombre de compartiments que contient sa maison, un Kho Mu réservera toujours le plus important au culte des ancêtres et des esprits de céans. Vient ensuite un autre, où sont préparés les repas et où se déroulent les réceptions importantes, qui est dédié aux esprits de la cuisine. En général, la pratique de ces cultes est censée apporter bonheur aux membres de la famille et amadouer les esprits.  

Luong Van Binh, un membre de cette ethnie:

«On pratique ces cultes pour s’attirer santé et chance, pour qu’aucun membre de la famille ne rencontre d’accidents ou d’incidents malheureux. Au Nouvel an, on présente deux poulets sur l’autel des ancêtres en guise d’offrande.»

Ces deux poulets ont chacun un rôle bien particulier. Le premier sert à conclure l’année passée et le second, à débuter la nouvelle. La famille au grand complet est présente. La tradition veut que chacun mette un peu de sang de poulet sur son genou pour s’attirer santé et prospérité. Mais les Kho Mu préparent aussi deux vases d’alcool de riz, dans la même logique que pour les deux poulets, c’est-à-dire pour marquer la fin et le début d’une année.

les croyances kho mu hinh 1
Photo: cvdn.net

Lu Van Hoi, un autre Kho Mu:

«Nos parents nous ont dit qu’il ne faudrait jamais abandonner ces pratiques, que sinon leurs âmes reviendraient nous punir et que le Ciel ne nous laisserait pas tranquilles. Aussi en fin d’année organisons-nous une belle cérémonie pour laisser partir l’année écoulée et accueillir la nouvelle.»

Les esprits vénérés par les Kho Mu ne se limitent pas à l’espace de leur maison. Loin s’en faut. Ils honorent également les génies de la montagne, de la forêt, du ruisseau, du champ… Animistes, ils croient que chaque chose a son âme et que leur vie dépend entièrement de la volonté des forces supranaturelles. La fête de la récolte est l’une des plus importantes chez les Kho Mu. Elle comprend cinq parties : une cérémonie en l’honneur des ancêtres et des esprits de céans, une deuxième en l’honneur du riz et du taro, une troisième pour faire venir la pluie, une quatrième qui consiste à percer des trous dans la terre et y mettre les premières semences et enfin, une dernière, composée de jeux populaires.

Aussi diverses soient-elles, les croyances Kho Mu ont ceci de commun qu’elles traduisent leur respect envers la nature et leurs aïeux.