COP22 à Marrakech : Faire appliquer l’Accord de Paris

(VOVworld) - La 22ème Conférence des Nations unies sur le climat a lieu en ce moment-même à Marrakech, au Maroc, en présence de représentants de près de 200 pays. Ce rendez-vous doit permettre de concrétiser les engagements pris par la communauté internationale à Paris en 2015 pour lutter contre le réchauffement planétaire.


COP22 à Marrakech : Faire appliquer l’Accord de Paris - ảnh 1

Trouver une date butoir pour appliquer l’Accord de Paris, repenser les contributions nationales et aider les pays en voie de développement à mieux s’adapter au changement climatique. Voilà en gros les trois grandes missions que s'est assignées cette COP22.

L'Accord de Paris, premier accord universel sur le climat

L’Accord de Paris sur le réchauffement climatique est entré en vigueur le 4 novembre dernier. Le seuil des ratifications - 55 Etats représentant 55 % des émissions de gaz à effet de serre - a été atteint en moins d’un an. Conclu par 195 Etats, cet accord a été jusqu’à présent ratifié par 100 pays dont les Etats-Unis et la Chine, les deux plus gros émetteurs de gaz à effet de serre du monde. Ce document composé de 29 articles constitue le premier accord universel pour le climat. Il prévoit de maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en-dessous de 2 degrés, et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter cette augmentation à 1,5 degré par rapport aux niveaux pré-industriels. Ce texte prévoit aussi que tous les 5 ans, chaque pays participant révisera à la hausse sa contribution nationale. On note par ailleurs que les pays développés seront obligés d’aider financièrement les pays en voie de développement à mieux s’adapter au changement climatique et à utiliser davantage d'énergies renouvelables. Chaque pays doit de toutes façons élaborer son propre plan pour renforcer ses capacités à faire face aux impacts du changement climatique.

COP22 à Marrakech : Faire appliquer l’Accord de Paris - ảnh 2 

Passage à l’action

La COP22 se veut être « la Conférence de l’action », comme l'a déclaré la responsable Climat de l'ONU, Patricia Espinosa, lors de la session plénière d'ouverture, appelant les pays à accélérer «le rythme et l'ampleur» des mesures pour rendre applicable l'Accord de Paris. Forte des enseignements du protocole de Kyoto et de l’échec de la conférence de Copenhague, la COP22 devrait permettre de préciser les dispositions de cet Accord de Paris pour décider des règles de son application. Mais il faut également préciser quel sera le niveau de contribution des pays en voie de développement, car l’enjeu est planétaire et il ne pourra être gagné sans un consensus mondial.


Commentaires

Sur le même sujet
Autres