Des nouveautés dans les documents à soumettre au 12ème congrès du PCV

(VOVworld) - Le projet de rapport politique du Comité central du Parti communiste vietnamien, 11ème exercice, qui doit être soumis au 12ème congrès national du parti, a tout d’abord été soumis à l’opinion publique. Il présente plusieurs nouveautés. Voici une analyse de Nguyễn Trọng Phúc, ancien directeur de l’institut d’histoire du parti, relevant de l’Académie de politique nationale Ho Chi Minh.

Des nouveautés dans les documents à soumettre au 12ème congrès du PCV - ảnh 1
Nguyễn Trọng Phúc, ancien directeur de l’institut d’histoire du
parti, relevant de l’Académie de politique nationale Ho Chi Minh.

Les nouveautés du projet de rapport politique concernent le thème et les principaux contenus. Ce rapport s’intitule en effet  «Accélérer l’édification d’un parti propre et puissant», ce qui montre bien que la question de l’édification du parti est un élément essentiel au processus de renouveau en cours au Vietnam.       

L’économie, un élément clé

Le projet de rapport insiste tout d’abord sur la nécessité de mener une réforme approfondie, aussi bien au niveau national qu’au niveau local.  

Comme nous le rappelle Nguyên Trong Phuc, avant son 11ème congrès, le Parti communiste vietnamien s’était fixé pour objectif de faire du Vietnam un pays industriel et moderne en 2020. Mais cet objectif doit être revu à la baisse. Aussi le projet de rapport à soumettre au 12ème congrès se contente-t-il de prévoir que soient jetées, vers 2020, les bases qui permettront ensuite au Vietnam d’atteindre son objectif de devenir un pays moderne et industrialisé, mais après 2020, par contre. Nguyên Trong Phuc: « Je pense que l’économie est l’élément clé. Si l’on s’en tient au bilan de ces 30 dernières années de renouveau, on constate que le risque que le Parti a mis en lumière il y a quelques années, à savoir le Vietnam pourrait prendre du retard sur le plan économique par rapport aux pays de la région et du monde, existe toujours. Le développement national dépend du volet économique. Or, à l’heure actuelle, l’économie nationale présente plusieurs failles : problèmes d’envergure, de qualité, d’efficacité, de productivité, de valeur ajoutée... Il faut que le Vietnam accède à un développement rapide et durable. Pour cela, il faut appliquer les 3 solutions clés définies lors du 11ème congrès du Parti : perfectionner l’économie de marché à orientation socialiste, former une main d’oeuvre qualifiée et installer des infrastructures modernes. Lors de ce 12ème congrès, il faudra encore insister sur ces points. »

La solidarité au sein du parti

La solidarité au sein du parti et l’édification d’un parti propre et puissant sont les principaux contenus évoqués dans la 1ère partie du projet de rapport politique. Nguyên Trong Phuc, toujours : « J’estime que la solidarité au sein du parti est la condition sine qua non à l’instauration d’un véritable climat de concorde sociale dans notre pays. En son temps, le président Ho Chi Minh avait beaucoup insisté sur cette question de la solidarité au sein du parti.   Dans son testament, il est même écrit que la pratique de la démocratie au sein du parti était indispensable à la solidarité au niveau national. Le 11ème article du projet de rapport est consacré à la valorisation de la démocratie socialiste et au droit souverain du peuple... D’après moi, il est essentiel d’enrayer la dégradation idéologique, politique et morale à laquelle on assiste. C’est du reste ce à quoi nous invite la résolution du 4ème plénum du Comité central. »

Pour Nguyên Trong Phuc, la collecte d’avis, dont ce projet de rapport politique à soumettre au 12ème congrès du Parti communiste vietnamien fait l’objet, est indispensable. Elle est un signe important de vitalité démocratique. Ainsi consultée, la population est réellement à même de peser sur son destin et sur celui du pays tout entier.    

Commentaires

Sur le même sujet
Autres