Fédérer les religions pour édifier le pays

(VOVWORLD) - Pour le Parti communiste vietnamien, unir les ethnies et les communautés religieuses a toujours constitué un enjeu de taille. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui que cette union est vitale au développement du pays. Aussi le bureau politique du Parti élabore-t-il en ce moment même un plan destiné à renforcer la solidarité entre religions.
Fédérer les religions pour édifier le pays - ảnh 1Photo d'illustration - Source Ngọc Thành/Vnexpress

Une responsabilité de tout le système politique

Ce plan du bureau politique est bien sûr suivi de près par les dignitaires religieux, parmi lesquels le bonze supérieur Thich Thien Tam, vice-président du conseil d’administration du comité central de l’Eglise bouddhique du Vietnam.

« Toutes les communautés religieuses font partie du Front de la Patrie du Vietnam, qui les fédère dans le but d’édifier et de défendre le pays, nous dit-il. Avec le Parti et l’Etat, le Front de la Patrie a beaucoup œuvré pour le bien des religieux, en facilitant par exemple la restauration des établissements de culte. »

Dans son nouveau plan, le bureau politique a introduit la devise « solidarité, démocratie, consensus », trois caractéristiques du bloc de grande union nationale. Le Truyen, membre du présidium du comité central du Front de la Patrie du Vietnam :

« Il est fondamental de multiplier les rencontres et les dialogues entre l’administration publique et les religieux, explique Le Truyen, membre du présidium du comité central du Front e la Patrie du Vietnam. Nous devons faire preuve de sincérité, de respect et de compréhension mutuelle. Et cela doit être réciproque. »

Le Front de la Patrie, clé de voûte de la solidarité interreligieuse

Pour fédérer les religieux, le bureau politique veut d’abord sensibiliser les personnels de l’administration publique à tous les échelons à l’importance de ce travail. Aussi dans son plan, souligne-t-il l’impératif de valoriser le rôle et la responsabilité des instances publiques dans la sensibilisation des religieux, mais aussi de renforcer le système politique dans les localités comptant une grande population religieuse. Le Front de la Patrie y occupe évidemment le rôle central, estime Nguyen Quoc Tuan, ancien directeur de l’Institut d’études religieuses à l’Académie scientifique et sociale du Vietnam.

« Le Front de la Patrie doit servir d’intermédiaire dans les dialogues interreligieux, mais aussi entre les religieux et les non religieux, explique-t-il. En un mot, il doit être l’organe fédérateur. »

Dans la mesure où elles représentent une part considérable de la population, les communautés religieuses - toutes confessions confondues - sont appelées à jouer un rôle de premier plan dans l’édification nationale. Quant au Parti et à l’Etat, ils ont pris et continueront de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer l’union nationale au profit de tous.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres