Gérer l’information conformément à la loi vietnamienne et à la pratique internationale

(VOVworld) - Si Internet permet aux usagers un accès rapide à l’information, les moteurs de recherche et autres sites web d’hébergement  sont aussi des vecteurs de fausses informations en tous genres. Le gouvernement vietnamien cherche donc à gérer l’information conformément à la loi nationale et à la pratique internationale.
Récemment, sur la toile, de faux sites web ont été créés au nom des dirigeants du Parti et de l’Etat vietnamiens, véhiculant des informations montées de toutes pièces pour déstabiliser la population vietnamienne. Ces sites étaient alimentés par des organisations étrangères.

Gérer l’information conformément à la loi vietnamienne et à la pratique internationale - ảnh 1
Le ministère de l’Information et de la Communication a élaboré un plan national de sécurité de l’information jusqu’en 2020. Photo AVI

Faciliter l’accès à l’information

Le développement des réseaux sociaux au Vietnam est une tendance inéluctable. Le pays compte environ 45 millions d’utilisateurs de Facebook et il est l’un des dix pays ayant le plus grand nombre d’utilisateurs de Youtube.  Malgré l’existence d’une législation en la matière, il est de plus en plus difficile de contrôler les réseaux sociaux car ils ne sont pas soumis à la loi vietnamienne. Pour tenter d’endiguer ce problème, le ministère de l’Information et de la Communication a promulgué le 26 décembre 2016 la circulaire numéro 38. Ce document décrit les conditions auxquelles seront soumis les moteurs de recherche et autres sites web d’hébergement pour pénétrer le marché vietnamien. Parallèlement, la presse aura la responsabilité de fournir à temps des informations précises et exactes. Contrôler la qualité de l’information est le meilleur moyen de lutter contre les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux. Le ministère de l’Information et de la Communication est en train de réévaluer le dispositif juridique existant pour le rendre conforme à la loi vietnamienne et à la pratique internationale. Au début de l’année, il a sommé Google et  Facebook de se soumettre à la loi vietnamienne et de retirer les quelque 2.200 vidéos déshonorant les dirigeants ou véhiculant de fausses informations. Le ministère a aussi demandé à Google de mettre en place un dispositif permettant de retirer les clips violant la loi vietnamienne. Il demandera aussi à Facebook de supprimer les faux comptes ouverts au nom des dirigeants du Parti et de l’Etat. Le ministère encourage les entreprises vietnamiennes à créer leur propre réseau social pour remplacer ou concurrencer Facebook.

Rehausser la prise de conscience des utilisateurs pour assurer la sécurité de l’information

La sécurité informatique est la préoccupation de tous les pays du monde. Les cyberattaques sont de plus en plus nombreuses et complexes malgré les énormes budgets consacrés à cette lutte. Selon des résultats d’une enquête menée en 2016 au Vietnam, plus de la moitié des organismes ne disposeraient pas des mesures pour lutter efficacement contre ce fléau. Pour lutter contre les fausses informations et garantir la sécurité de ses réseaux  informatiques, le ministère de l’Information et de la Communication a élaboré un plan national de sécurité de l’information jusqu’en 2020 et un projet de formation des ressources humaines. Ces deux textes ont été présentés au Premier ministre pour approbation. Le ministère a aussi demandé aux services compétents de se préparer à d’éventuelles cyberattaques. Récemment, il a organisé une grande manoeuvre de maintien de sécurité des réseaux pour accélérer ce travail au niveau national.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres