Guichet unique national connecté à celui de l’ASEAN : un progrès dans l’intégration régionale

(VOVworld) - Le Vietnam vient d’inaugurer son guichet unique national lui permettant d’être raccordé au guichet unique de l’ASEAN pour les formalités douanières. Une étape importante dans le processus d’intégration régionale, à l’aube de la création, à la fin de l’année, de la communauté économique aséanienne. 

Guichet unique national connecté à celui de l’ASEAN : un progrès dans l’intégration régionale - ảnh 1
La mise en place de ce guichet unique permettra de réduire la durée des formalités administratives de 30% et celle des formalités douanières de 80%.  Ce dispositif,  véritable avancée dans la réforme des formalités administratives d’import-export, répond aux exigences de l’intégration et du développement de chaque pays membre de l’ASEAN et permet d’intensifier la connexion régionale.

Le Vietnam honore ses engagements

La Banque mondiale estime qu’un jour de retard dans le dédouanement équivaut à la perte d’un pourcent de la valeur des marchandises. Il faut compter en général 20 jours pour effectuer les formalités d’importation ou d’exportation d’un cargo en provenance d’un pays de l’ASEAN vers un autre pays de l’association. Outre de coûter cher pour les entrepries, la durée des formalités empêche aussi le développement économique. Le guichet unique de l’ASEAN est donc une des priorités des pays de l’association dans l’édification de la communauté économique aséanienne. Cao Thanh Diep, chef du Département de la Coopération internationale, relevant du Ministère de l’Industrie et du Commerce : « Tous les pays aséaniens cherchent à mettre en place le guichet unique national connecté à celui de l’ASEAN. Le guichet unique de l’ASEAN est en phase expérimentale et devrait être exploitable dans un ou deux ans. Parmi les pays aséaniens, le Vietnam est le plus avancé en terme de mise en place de ses engagements régionaux. »

En plus d’avoir mis en place son guichet unique national, le Vietnam participe activement aux groupes de travail chargés de la création du guichet unique aséanien. Sept membres sur les 10 que compte l’ASEAN ont déjà créé leur guichet unique national : le Brunei, l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam. Cinq d’entre eux, l’Indonésie, la Malaisie, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam, sont prêts à être raccordés au guichet unique aséanien dès décembre prochain.  Le secrétaire général de l’ASEAN, Le Luong Minh : « La participation du Vietnam au guichet unique de l’ASEAN est un encouragement important pour les autres pays membres de l’association. Cela confirme qu’un pays membre peut honorer les engagements régionaux en satisfaisant les exigences nationales, et contribuer à améliorer ainsi l’efficacité commerciale et la compétitivité de la région. »

Intégration à l’économie régionale

Jusqu’à la fin de l’année, le Vietnam et les autres pays membres travailleront sur les détails techniques pour pouvoir raccorder leur guichet unique à celui de l’ASEAN.

20 ans après l’adhésion du Vietnam à l’ASEAN, l’association est devenue l’un des premiers partenaires commerciaux de notre pays, absorbant 14% de la valeur de ses échanges commerciaux. La mise en place du guichet unique national et sa connection future à celui de l’ASEAN est un pas en avant considérable pour l’intégration régionale du Vietnam.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres