Le Vietnam oeuvre pour le développement des PME

(VOVWORLD) - Les petites et moyennes entreprises (PME) jouent un rôle essentiel dans  l’économie vietnamienne notamment dans le contexte de mondialisation. La semaine de la conférence ministérielle de l’APEC 2017 sur les PME en cours à Ho Chi Minh-ville permettra aux participants d’échanger sur leurs expériences et leurs difficultés. C’est aussi une occasion pour le gouvernement vietnamien d’améliorer sa réglementation en matière de développement durable des PME.

 

Le Vietnam oeuvre pour le développement des PME - ảnh 1Photo Thúy Hiền/BNEWS/TTXVN

98% des entreprises vietnamiennes sont des PME. Elles représentent 40% du PIB, 30% des recettes budgétaires nationales et 50% des emplois. Si les PME sont au cœur de l’économie vietnamienne, elles manquent le plus souvent des fonds leur permettant de moderniser leurs équipements et éprouvent des difficultés à vendre et à distribuer leurs produits.  

Les PME vietnamiennes cherchent des orientations nouvelles

Le forum O20 organisé dans le cadre de la semaine de la conférence ministérielle de l’APEC 2017 sur les PME, accueille des gestionnaires, des économistes et des experts et des dirigeants de PME, des économies membres de l’APEC qui réfléchiront sur les orientations stratégiques de développement des PME. Trân Van Phat, directeur exécutif de la société Robot partage:

« Pour profiter de la mondialisation, les entreprises vietnamiennes doivent participer davantage aux forums économiques. L’Asie du sud Est est en forte mutation et nous devons nous préparer à l’invasion d’économies étrangères et à l’élargissement de nos relations économiques. »

Le Vietnam appelle ses PME à participer plus activement aux chaînes mondiales de fourniture logistique car c’est un secteur qui joue un rôle important dans le commerce international. Notre pays a d’ores et déjà élaboré un programme d’action national permettant d’améliorer la compétitivité et le développement des entreprises de cette filière. Trân Chi Dung, directeur de la société du savoir logistique et membre du comité de formation à l’association des entreprises logistiques du Vietnam, fait savoir:

« Pour aider les entreprises à accéder à ce programme d’action, il faut mener différentes activités. Il faut organiser des groupes. L’Etat doit publier de nouvelles politiques et consacrer un budget spécifique  pour permettre la diffusion et la mise en pratique de ce programme aux entreprises. »

Le gouvernement vietnamien favorise le développement des PME

La loi sur l’assistance aux PME entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Cette loi concrétise les politiques et préconisations du Parti et de l’Etat sur le développement de l’économie privée et vise à développer les PME. Lors d’une récente conférence sur le développement des PME, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré:

« Il existe beaucoup d’obstacles à l’écoulement des marchandises sur le marché.  Il y a de nombreuses réglementations mais elles ne sont pas appliquées efficacement. Le gouvernement s’est engagé à tenir compte des observations des dirigeants d’entreprise afin de perfectionner la législation et d’instaurer une égalité de traitement entre les entreprises publiques et les entreprises privées, conformément aux pratiques internationales. »

Le Premier ministre est conscient des difficultés des PME vietnamiennes à obtenir des prêts bancaires et de la carence des services compétents en matière de débouchés. Il s’est engagé à bâtir un environnement d’affaires équitable et propice aux investissements et à réduire les impositions publiques:

« Le gouvernement va continuer d’amender sa réglementation pour la rendre plus favorable. Il va aussi réduire les impositions des entreprises, des frais fiscaux, douaniers, des frais d’obtention de licence, de logistique, d’utilisation des ouvrages d’utilité publique, de contrôles de l’Etat et autres… »

Le gouvernement vietnamien entend améliorer la compétitivité de ses PME et entrer de plain pied dans la 4ème révolution industrielle. Il compte également investir dans la modernisation de ses infrastructures et dans la formation de ses ressources humaines.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres