Les enjeux du 9ème sommet des Brics

(VOVWORLD) - Le 9ème sommet des grands pays émergents, les BRICS s’est achevé ce mardi 5 septembre à Xiamen, une ville portuaire située dans le sud-est de la Chine, après 3 jours de travail. Ayant pour thème “Renforcer le partenariat pour un avenir meilleur”, ce sommet est intervenu dans un contexte international tendu.
Les enjeux du 9ème sommet des Brics - ảnh 1 Le 9ème sommet des grands pays émergents, les BRICS - Photo EPA/TTXVN

BRICS est l’acronyme anglais pour désigner les cinq superpuissantes émergentes qui se réunissent en sommet annuels depuis 2011 (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). A eux seuls, ces cinq pays représentent 26% de la superficie de la planète, 42% de sa population et 28% de son PIB. Ayant une forte croissance grâce aux réformes économiques profondes entreprises, les BRICS jouent un rôle de locomotive pour  relancer l’économie mondiale après la crise financière. Aujourd’hui, ils sont perçus comme des acteurs de poids du G7 ou G20.

Des enjeux importants à relever

Croissance stagnante, montée du protectionnisme, c'est dans un contexte économique plutôt morose que le 9ème sommet des Brics s’est tenu en Chine. En effet, l’Afrique du Sud est toujours en récession. L'économie brésilienne a retrouvé le chemin de la croissance au premier trimestre 2017 après deux années de récession, mais l'incertitude plane sur le géant sud-américain, tant la crise politique est profonde. La Russie souffre d'un embargo international et ni l'Inde ni la Chine ne brillent par une croissance folle.

Les tensions entre l’Inde et la Chine représentent un autre enjeu à relever lors de ce sommet. Les relations entre New Delhi et Pékin se sont détériorées après plus de deux mois de confrontation entre les troupes indiennes et chinoises sur le plateau de Doklam, au Bhoutan. Les signes d’apaisement n’ont été enregistrés que quelques jours avant ce sommet et le Premier ministre indien est présent au sommet pour rencontrer le président chinois Xi Jinping.

A la recherche d’un nouveau souffle

Ce 9ème sommet avait pour objectif de trouver des mesures afin de relancer les économies membres et de rétablir la confiance et la cohésion entre les états membres.

"Nous devons oeuvrer en faveur d'une économie mondiale ouverte, promouvoir le libre-échange et faciliter les échanges de marchandises", a déclaré Xi Jingping dans son discours d’ouverture appelant les cinq pays à créer ensemble "une nouvelle chaîne de valeur afin de rééquilibrer l'économie mondiale." 
Notant que seulement 5,7% des 197 milliards de dollars d’investissements directs totaux avaient été réalisés entre les cinq pays, le chef de l’Etat chinois a déclaré qu'il restait un énorme potentiel de coopération économique à exploiter entre les membres du bloc. La Chine prévoit d’engager 500 millions de yuans (76,61 millions de dollars) pour la coopération et les échanges économiques et technologiques entre les pays des BRICS, a souligné Xi Jinping annonçant également une injection de 4 millions de dollars dans le projet de la Nouvelle banque de développement des BRICS. Xi Jinping a aussi plaidé pour un renforcement de la solidarité au sein des Brics.

A la recherche d'un nouveau souffle, les Brics se cherchent de nouveaux alliés. L'hôte chinois a invité le Mexique, l'Egypte et la Thaïlande, des pays à fort potentiel, à se joindre à ce neuvième sommet des pays émergents.

 

Commentaires

Sur le même sujet
Autres