Pour qu’Internet devienne un outil efficace

(VOVworld) – Tout récemment, le Premier Ministre Nguyen Tan Dung a demandé aux organes compétents de mener des enquêtes et de punir ceux qui publient sur Internet des informations pouvant nuire à l’intégrité les dirigeants du pays, et inciter la population à s’opposer et au Parti communiste et à l’Etat vietnamiens. Déjà, les ministères de la Sécurité publique, de l’Information et de la Communication, la commission de Propagande et d’Education et le bureau du comité central du Parti avaient dénoncé certains sites web qui, tout en dénaturant les politiques menées par le Parti et l’Etat vietnamiens, propagaient des notions de “liberté” et de “démocratie” à l’occidentale. Ces sites web déroutent l’opinion publique.
Pour qu’Internet devienne un outil efficace - ảnh 1
Lors d’un échange en ligne organisé en juin dernier par le portail électronique du gouvernement, le ministre de l’Information et de la Communication Nguyen Bac Son a estimé que toute information calomnieuse, falsifiée et montée de toutes pièces devait faire l’objet de contrôles stricts, voire de sanctions

30 millions 800 mille personnes, soit plus de 35% de la population vietnamienne, utilisent Internet. Ils ont accès rapidement à diverses sources d’information; certaines bonnes, d’autres mauvaises. L’internaute risque d’être perdu au milieu d’informations souvent non vérifiables, surtout quand elles proviennent de sites qualifiés de “réactionnaires”. Lors d’un échange en ligne organisé en juin dernier par le portail électronique du gouvernement, le ministre de l’Information et de la Communication Nguyen Bac Son a estimé que toute information calomnieuse, falsifiée et montée de toutes pièces devait faire l’objet de contrôles stricts, voire de sanctions. “Nous devons prévoir des sanctions pour ces actes non seulement dans la loi de la presse mais aussi dans d’autres législations, car c’est la dignité et la liberté de chacun qui sont atteintes, explique M.Son. En tant qu’organe gérant la communication, nous sommes en train d’élaborer un nouvel arrêté pour remplacer l’arrêté 97 sur la gestion d’Internet. Nous prévoyons notamment des sanctions en ce qui concerne les jeux en ligne et les blogs, de manière à ce que nous puissons, d’une part, favoriser la liberté et d’autre part, limiter les abus violant les libertés individuelles et la loi.”

Pour qu’Internet devienne un outil efficace - ảnh 2
Nguyen The Ky, chef adjoint de la commission de Propagande et d’Education

Introduit au Vietnam à la fin des années 1990, encouragé par le gouvernement, Internet a connu une véritable explosion. Le nombre d’internautes augmente de façon exponentielle; des centaines de journaux électroniques, des milliers de sites web d’organisations, de localités, ainsi que des millions de blogs individuels ont vu le jour. Plusieurs de ces sites profitent de la liberté d’expression pour inciter au renversement du régime en propageant des idées mensongères. La nouvelle directive du Premier Ministre sur le traitement de ces sites traduit la détermination du gouvernement à prévenir tout abus qui va à l’encontre des intérêts de l’Etat et de la communauté. Elle va aussi dans le sens d’une gestion plus stricte des informations sur Internet, une démarche que le Vietnam, comme tout autre pays souverain, se doit d’entreprendre. Nguyen The Ky, chef adjoint de la commission de Propagande et d’Education, nous explique: “Il faut que nos différents médias, dont les journaux électroniques, donnent des informations plus rapides, plus attrayantes et plus utiles pour attirer les lecteurs du pays. Une fois la demande en information du public satisfaite, il n’aura plus besoin de chercher ailleurs. La commission centrale de Propagande et d’Education, le ministère de l’Information et de la Communication et l’Association des journalistes vietnamiens, devront établir un mécanisme permettant d’informer la presse de manière plus rapide et plus complète. Nous devrons bien expliquer au public la vraie nature de chaque fait.”

La réalité montre que malgré toutes ses possibilités, Internet n’est pas un passepartout capable d’apporter une réponse à toutes les questions qui se posent dans la vie. Loin s’en faut. C’est pourquoi, tout en valorisant les atouts d’Internet pour développer le pays sur le plan socio-économique, le gouvernement vietnamien tâche de gérer la toile pour limiter autant que possible ses mauvais impacts sur l’ordre social et sur la vie de la communauté. Le Vietnam n’est pas le seul ; de nombreux autres pays dans le monde ont procédé et procèdent de la sorte.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres