Relever les difficultés du développement de l’économie privée

(VOVWORLD) - La semaine dernière, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a eu un tout premier dialogue avec 14 présidents et directeurs généraux de groupes économiques privés. L’objectif était d’identifier les difficultés du secteur privé et de réfléchir aux  solutions pour y remédier. Avant ce dialogue, le gouvernement et les différents ministères avaient organisé de nombreuses réunions sur l’instauration d’un cadre juridique et d’un meilleur environnement d’affaires. 
Relever les difficultés du développement de l’économie privée - ảnh 1 Photo: Thu Hằng/Vietnamnet

Aujourd’hui, le rôle du secteur privé dans l’économie nationale est de plus en plus pris en considération. Cette posture récente est conforme à la résolution du 5ème plénum du Comité Central du Parti communiste vietnamien, 12ème exercice, selon laquelle, le secteur privé est une force motrice essentielle du développement économique. Si le secteur privé est central, il rencontre néanmoins de nombreuses difficultés liées principalement à l’environnement d’affaires et à l’accès aux financements. Le gouvernement s’est donc engagé à réduire ces freins et à mettre en place des conditions propices au développement du secteur privé.
Le secteur privé occupe un rôle de plus en plus important
Le secteur privé est une locomotive importante du développement économique national. Depuis 2010, il contribue au PIB national à hauteur de plus de 43%  contre 28,9% pour le secteur public. Le secteur privé crée un chiffre d’affaires 3 fois supérieur à celui du secteur public. Ces chiffres démontrent que la croissance du Vietnam est indissociable de celle du secteur privé. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné:
«Auparavant, il n’existait pas de grands groupes économiques comme aujourd’hui et le secteur privé n’était pas considéré comme central dans le développement. Il a fallu attendre la résolution du 5ème plénum du Comité Central du Parti communiste vietnamien, 12ème exercice pour en avoir conscience. Sur près de 500 mille entreprises que compte le Vietnam, 96,7% sont des entreprises privées. Les entreprises publiques ne représentent que 0,5%. Plusieurs groupes et compagnies générales privées ont récolté des succès très importants».
Il y a 2 mois, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a présidé le forum sur  l’économie privée 2017 auquel a participé un millier d’entreprises privées. Il a appelé le secteur privé à porter ses contributions au PIB de 43% à 50-60% et s’est engagé, pour ce faire, à mettre en place toutes les mesures nécessaires.
Relever les obstacles
Pour développer le secteur privé, le gouvernement a adopté une série de nouvelles mesures concernant l’environnement d’affaires. Il a également mené plusieurs campagnes de promotion à destination des investisseurs et rencontré lors de diverses manifestations, des dirigeants d’entreprises. Le gouvernement a demandé aux banques de baisser le taux d’intérêt. Le secteur bancaire a décidé de réduire de 0,5% le taux d’intérêt annuel. Dans un proche avenir, les frais d’assurance et les projets BOT seront révisés pour réduire les charges des entreprises. Mai Tiên Dung, ministre et chef du bureau gouvernemental, a indiqué:
«Il faut réduire le coût de production en faveur des entreprises. Dans les ouvrages BOT, l’accent doit être mis sur les frais de péage, les frais relatifs aux infrastructures publiques, aux services portuaires et au contrôle douanier».
Récemment, le ministère de l’industrie et du commerce a décidé de réduire de moitié les formalités d’affaires pour permettre aux entreprises d’investir dans la production. La réforme administrative s’intensifie également. Mai Tiên Dung ajoute:
«Le Premier ministre a formé un conseil consultatif sur la réforme administrative. Ce conseil a 2 missions fondamentales. Premièrement, connecter les entreprises  vietnamiennes et étrangères, proposer des solutions pour réduire les difficultés rencontrées dans la production et le commerce. Deuxièmement, faire appliquer les critères de la Banque mondiale sur l’amélioration de l’environnement d’affaires par les ministères, les services et les localités».
Le secteur privé est essentiel au développement indépendant et autonome de l’économie vietnamienne. Le gouvernement vietnamien entend encourager le développement rapide et durable de l’économie privée pour faire du Vietnam un pays industrialisé moderne.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres