Sommet de l’ONU: le Vietnam en position de force

(VOVworld) - Le sommet de l’ONU sur le développement durable s’ouvre vendredi à New-York. Son but: arrêter l’agenda jusqu’en 2030. Le Vietnam y sera représenté par le président de la république Truong Tan Sang, qui doit prononcer un discours très attendu. Il montre ainsi ses contributions actives aux questions mondiales.

Sommet de l’ONU: le Vietnam en position de force - ảnh 1
Le sommet de l’ONU de 2014. Photo: AVI

Les chefs d’Etat et de gouvernement de 170 pays et territoires sont donc attendus au siège de l’ONU, à New-York aux Etats Unis, pour approuver un nouvel agenda ambitieux, comprenant 17 objectifs et 169 critères de développement durable pour les 15 prochaines années.

Le Vietnam a atteint la quasi-totalité des OMD

Sommet de l’ONU: le Vietnam en position de force - ảnh 2
Photo d'illustration.

Le président Truong Tan Sang devrait arriver en position de force à ce sommet onusien: du côté de l’économie nationale, tous les voyants sont en effet au vert. La macro-économie est stable, le marché monétaire équilibré... Mieux encore, le Vietnam affiche une croissance du PIB presque insolente pour le 1er semestre de l’année: 6,28%, soit le meilleur chiffre de ces 5 dernières années. Par ailleurs, le pays a atteint la quasi-totalité des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), tels qu’ils avaient été fixés à l’issue du sommet de l’ONU de 2000. Recul de la misère et de la malnutrition, généralisation de l’enseignement primaire, promotion de l'égalité des sexes, émancipation des femmes, réduction de la mortalité infantile, amélioration de la santé génésique, lutte contre le sida, le paludisme et autres maladies, instauration d’un partenariat mondial pour le dévelopement... Il est peu de dire que ces OMD recouvraient de grands enjeux humanitaires. Aussi, la rapidité avec laquelle le Vietnam est venu à bout de la misère et de la malnutrition-dès 2002, soit 13 ans avant échéance, a-t-elle forcé le respect de la communauté internationale.   

Sur le plan diplomatique, le Vietnam a noué des relations multisectorielles avec les grandes puissances mondiales, qui sont de ce fait devenues pour lui des partenaires de premier plan. Il s’est par ailleurs engagé à renforcer ses liens extérieurs, aussi bien sur le plan régional que sur le plan international et ce, dans une étroite collaboration avec l’ONU, à la tribune de laquelle il s’est fait l’apôtre du développement commun.  Depuis 2006, le Vietnam fait partie des 8 pays choisis pour expérimenter l’initiative «Unis dans l’action». Et, signe tangible de cette consécration onusienne, il participe désormais aux opérations de maintien de la paix.

Le Vietnam, acteur du développement mondial

En tant que membre actif et responsable de l’ONU, le Vietnam ne pouvait pas se désintéresser de la préparation des documents préparatoires à cet agenda post-2015 qui doit donc être adopté dans les prochains jours. Le président Truong Tan Sang devrait notamment présenter un bilan de ce qui a été entrepris dans le pays au cours de ces 15 dernières années pour atteindre les OMD. Mais, à l’instar de ses homologues étrangers, son séjour new-yorkais s’annonce particulièrement chargé, avec des séances plénières à l’ordre du jour particulièrement dense, mais aussi des rencontres «en marge», nécessaires à la pérennisation des liens que le Vietnam entretient avec ses différents partenaires.

La présence du président Truong Tan Sang au sommet de l’ONU traduit un engagement fort du Vietnam en faveur d’un développement durable à l’échelle planétaire. Elle permet au pays d’intensifier son intégration active et dynamique au monde, d’améliorer son prestige et sa position sur la scène internationale.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres