Vietnam-Myanmar : l’horizon semble bien dégagé

(VOVWORLD) - Invité par le président birman Htin Kyaw, le secrétaire général du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong s’est rendu ce jeudi au Myanmar pour une visite de trois jours, destinée à relancer la coopération bilatérale.
Vietnam-Myanmar : l’horizon semble bien dégagé - ảnh 1 Photo internet

Il faut remonter à 1997 pour retrouver trace de la visite d’un secrétaire général du Parti communiste vietnamien au Myanmar. C’est dire à quel point Nguyen Phu Trong est attendu à Naypyidaw.

Un partenariat fructueux…

Le Vietnam et le Myanmar ont célébré en mai dernier les 42 ans de leurs relations diplomatiques et le 70ème anniversaire de l’ouverture du premier bureau de représentation du Vietnam au Myanmar.

Sur le plan politique, comme sur beaucoup d’autres, les relations sont en plein essor, surtout depuis 2016. L’an dernier, le président birman Htin Kyaw s’est en effet rendu au Vietnam et la présidente de l’Assemblée nationale vietnamienne Nguyen Thi Kim Ngan au Myanmar, et ce à l’occasion de la 37ème Assemblée générale de l'Alliance interparlementaire de l'ASEAN.

Le partenariat économique instauré entre le Vietnam et le Myanmar s'articule autour de 12 secteurs prioritaires, parmi lesquels l'agriculture, les finances et la banque, l’aviation, les télécommunications, l’exploitation gazo-pétrolière, l’exploitation minière ou encore la construction automobile. En 2016, la valeur des échanges commerciaux se chiffrait déjà à 550 millions de dollars, dépassant largement l’objectif fixé. Et ce n’est pas fini car une association des entreprises vietnamiennes implantées au Myanmar a été créée et une nouvelle ligne aérienne reliant Hanoi à Yangon ouverte : de belles perspectives donc ! 

En février 2017, le Vietnam était le 9ème partenaire commercial du Myanmar et son 7ème investisseur étranger pour un montant total de plus de 2 milliards de dollars. Les principales implantations vietnamiennes sont celles du groupe Hoang Anh Gia Lai qui a construit un complexe immobilier à Yangon, de la Banque de l’investissement et du développement du Vietnam, qui a installé une succursale en mars dernier, et du groupe militaire Viettel dont l’investissement s’élève à 1,8 milliard de dollars. Cet opérateur de télécommunications s’est d’ailleurs associé à deux autres entreprises birmanes pour créer la société Mytel qui entend fournir des services de télécommunications à 90% de Birmans, soit 55 millions de personnes.

Le dynamisme de la coopération sécuritaire est tout aussi tangible, grâce notamment aux dialogues réguliers qu’entretiennent Hanoi et Naypyidaw et plus particulièrement à celui qu’ont instauré le vice-ministre vietnamien de la Sécurité publique et le vice-ministre birman de l’Intérieur. Vietnamiens et Birmans mènent désormais une coopération étroite, conformément à l’accord bilatéral de lutte contre la criminalité, signé en 2014.

… et prometteur

L’horizon semble donc bien dégagé, pour la coopération bilatérale, laquelle devrait désormais être axée sur  l’agriculture, les sciences et les technologies, la formation professionnelle et la santé. De nouveaux mémorandums de coopération devraient d’ailleurs être signés à l’occasion de ce déplacement du secrétaire général Nguyen Phu Trong.

Ce dernier aura à cœur de tracer une ligne de route claire et ambitieuse pour le développement de relations placées sous le signe de l’amitié traditionnelle et de la coopération. C’est en tout cas le sens de son déplacement sur lequel sont fondés beaucoup d’espoirs. 

Commentaires

Sur le même sujet
Autres