Au Vietnam, peut-on avoir la double nationalité? Naît-il plus de filles ou de garçons?

(VOVWORLD) - Je suis très heureuse de vous retrouver à ce rendez-vous hebdomadaire.

Tout d’abord, je voudrais saluer un nouvel auditeur, Reece Lloyd, du Pays de Galles, au Royaume-Uni. Il nous a écoutés le 21 mars, de 21h à 21h30 sur 9730 kHz, SINPO 45334. Merci cher ami pour votre rapport d’écoute et bienvenue. Fabio Jose da Silva, de São Paolo, au Brésil, nous informe que le 20 mars, de 16h30 à 17h, la réception sur la fréquence 7220 kHz était bonne (SINPO 44443).

Notre émission diffusée mercredi dernier à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie a suscité de nombreux commentaires. Voici celui de Radio DX Club d'Auvergne et Francophonie: «Félicitations  pour toutes les manifestations que vous organisez, les émissions que vous diffusez, les évènements dont vous rendez compte. Merci pour votre vitalité et votre dynamisme! Merci pour ce partage linguistique et culturel, nos échanges réguliers qui tissent les liens d'amitié, depuis 30 ans, entre vous, les radios francophones et le Radio DX, nous font découvrir de nouveaux horizons, contribuent à transmettre des valeurs et le souhait de vivre ensemble dans la diversité, bien au delà de la langue française!»

Jacques Augustin, de Rosny-sous-bois, en France, écrit: «Je vous remercie pour l'importance accordée à l'événement!» et nous demande «peut-on être titulaire de la double nationalité au Vietnam?»

Cher ami, en principe, les citoyens vietnamiens ne peuvent avoir qu’une seule nationalité. Toutefois, selon une loi en la matière, entrée en vigueur en 2009, une double nationalité est possible dans les cas suivants:

- ceux qui ont obtenu l’autorisation du président de la République;

- ceux qui ont abandonné la nationalité vietnamienne et souhaitent la reprendre;

 - ceux qui résident à l’étranger et ont une autre nationalité mais souhaitent quand même avoir la nationalité vietnamienne;

- les Vietnamiens adoptés par les étrangers;

- ceux qui ont un(e) conjoint(e), des parents ou des enfants qui sont citoyens vietnamiens.

Naghmouchi Nouari, de Sétif, en Algérie nous pose la question suivante: «Au Vietnam, naît-il plus de filles ou de garçons?»

Cher ami, selon un rapport du ministère de la Santé, en 2018, le Vietnam comptait plus de 94 millions d’habitants, soit un million de plus qu’en 2017. 1,38 million de nouveaux-nés ont vu le jour en 2018 selon la proportion 115,1 garçons pour 100 filles. Le secteur de la santé s’est fixé l’objectif de ramener ce taux à 114 garçons pour 100 filles en 2019.

Voilà chers amis, j’espère que mes réponses vous satisferont. C’est la fin de ce courrier. Rendez-vous mercredi prochain.

Commentaires

Autres