Tien Yen, centre culturel du Nord-Est

(VOVWORLD) - Situé dans le nord-est de la province de Quang Ninh, le district de Tien Yen constitue le point de convergence des principales routes conduisant vers Ha Long, Mong Cai et Van Don, les hauts lieux culturels et touristiques de cette province côtière. Cette position confère à ce site des caractéristiques particulières auxquelles les habitants restent attachés, génération après génération.    

Tien Yen, centre culturel du Nord-Est - ảnh 1

Nous voici donc à Tien Yen, chef-lieu du district éponyme, par un après-midi d’été, après une averse qui a nettoyé les rues composées de maisons anciennes adossées les unes aux autres. D’architecture chinoise ou française, plusieurs de ces bâtisses ont plus de cent ans. Le bourg de Tien Yen a été, par le passé, aménagé en forme d’échiquier, avec des rues sans trottoir et des maisons tubes à un seul étage et à la toiture en terre cuite. Les murs sont épais d’environ 40 centimètres, le plafond est en bois, le rez-de-chaussée et l’étage sont reliés par un petit escalier en bois. Chaque maison dispose en outre d’un petit balcon donnant sur la rue et d’un puits de lumière à l’arrière pour accueillir le vent et la lumière naturelle. Grâce à cette architecture, ces bâtisses sont très aérées, fraîches en été et chaudes en hiver. Tien Yen est un bourg où cohabitent quatre ethnies, Kinh, Hoa, San Chi et Dao. C’est une petite ville commerciale animée, reliée à l’extérieur par un port fluvial. Le photographe Can Dinh Loan est né et a toujours vécu à Tien Yen. Il nous explique les particularités de son bourg.

« Tien Yen est une ville minuscule qui se trouve au bord d’une rivière paisible. Les commerçants sont nombreux, mais ici, on ne marchande jamais. C’est le calme absolu, on vit portes grand ouvertes, sans jamais avoir peur de rien. Tout le monde se connaît et se salue. C’est ça, Tien Yen. »

Tien Yen, centre culturel du Nord-Est - ảnh 2

Nombreuses sont les maisons qui se sont délabrées et qui ont été remises en état. Seule une quarantaine subsistent, de nos jours. Elles se trouvent éparpillées dans le bourg. Selon le photographe Can Dinh Loan, les riverains sont très attachés aux valeurs anciennes de leur ville.

« Avec mon appareil photo, j’immortalise chaque coin de rue, chaque maison, chaque impasse, chaque passant... Le développement n’implique pas nécessairement la destruction de tout ce qui est ancien !... Tien Yen reste Tien Yen et j’en suis très fier. »

Après avoir quitté ce bourg, nous remontons vers les communes de Dong Ngu, Phong Du, Dai Thanh et Ha Lau, qui sont toutes rattachées au district de Tien Yen. La moitié de leurs habitants sont issus de minorités ethniques. Ils cohabitent à côté de rizières en terrasse. Les Tay et les Dao ont créé des clubs de musique traditionnelle pour perpétuer les traditions ancestrales. Chaque samedi soir, une soixantaine d’élèves de l’internat de Tien Yen se donnent rendez-vous dans un de ces clubs pour chanter et danser. « Au début, je n’aimais pas chanter dans la langue de mon ethnie. C’est en voyant mes amis chanter que j’ai eu envie d’essayer. Maintenant, c’est devenu une passion », indique Chiu Thi Chi, une fille de l’ethnie Dao.

Dans ces clubs qui réunissent des enfants d’ethnies différentes, ce sont les chants et les danses qui créent des liens.  Mais on peut aussi y apprendre à broder et à défiler en costume. Chaque lundi matin, un concours de chant a lieu. « Grâce à ces activités culturelles et artistiques et au savoir de leurs prédécesseurs qui leur est transmis, les jeunes seront plus responsables vis-à-vis des us et coutumes de leurs ethnies », affirme Nguyen Thi Thanh Thuy, responsable du bureau de culture et d’information du district de Tien Yen.

Tien Yen, centre culturel du Nord-Est - ảnh 3

En plus d’ouvrir des classes de langues et de chants ethniques, les autorités locales ont contribué à la restauration de plusieurs fêtes traditionnelles, comme nous l’explique Truong Cong Ngan, le président du comité populaire du district de Tien Yen.

« Nous sommes déterminés à préserver les valeurs culturelles locales. Une nouvelle politique sera adoptée pour faciliter la conservation des maisons de l’ancien quartier. Les villages Dao et Tay sont encouragés à devenir des sites touristiques. »

Les initiatives prises par les autorités et les habitants de Tien Yen ont permis de conserver le charme et la diversité culturelle de ce district qui attire de plus en plus de touristes vietnamiens et étrangers.

 

Commentaires

Autres