«L’un des pays où l’activité est la plus vibrante, au fond»

(VOVWORLD) - A l’occasion de la fête nationale française, l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, nous a accordé un entretien consacré aux relations et aux projets de coopération franco-vietnamiens, et ce dans un contexte marqué par la récente élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française.
«L’un des pays où l’activité est la plus vibrante, au fond» - ảnh 1

A la faveur du mandat du président Hollande, la France et le Vietnam ont franchi des étapes très importantes puisque c’est en 2013 qu’a été signé notre partenariat stratégique bilatéral et que par ailleurs, vous le savez, le président Hollande s’est rendu en visite d’Etat au Vietnam en septembre de l’année dernière. Ma conviction, c’est qu’aujourd’hui, avec notre nouveau président, et les autorités vietnamiennes, nous allons franchir encore de nouvelles étapes dans l’approfondissement de notre relation et notamment à la faveur de l’année 2018 qui marquera le 45ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et le Vietnam, et également, le 5ème anniversaire du partenariat stratégique bilatéral. 
VOV5: Economie, défense, adaptation au changement climatique... la France accompagne toujours le Vietnam dans son développement. A votre avis, dans quel secteur la coopération vietnamo-française est-elle la plus fructueuse?
L’économie est vraiment au cœur des ambitions de la France au Vietnam. Ensemble, nous avons déjà obtenu beaucoup de résultats importants: le secteur des transports en est un très bon exemple avec à la fois le secteur aérien où notre constructeur européen Airbus a établi des liens de grande confiance avec les compagnies aériennes vietnamiennes. Aujourd’hui, Aéroport de Paris est en train de travailler de façon très engagée avec ACV au Vietnam pour établir un partenariat de transport aussi dans le domaine urbain avec la construction du métro de Hanoï - la ligne no3. Donc il y a de grands projets d’infrastructures comme ça mais il y a aussi la présence de moyennes entreprises qui sont toutes aussi essentielles à la densité du lien économique entre la France et le Vietnam. Elles interviennent par exemple dans le secteur agroalimentaire, nous souhaitons beaucoup justement que l’agroalimentaire soit un des secteurs phares de la relation économique entre les deux pays. C’est la raison pour laquelle la France a accepté d’être l’invité d’honneur du salon Foodexpo qui se tiendra cet automne à Ho Chi Minh-ville. 
VOV5: Sur le plan culturel, quelles sont les activités importantes pour les six dernier mois de l'année? 
Pour les mois qui viennent, il y aura évidemment toute une série d’échéances permises en particulier par notre Institut français à Hanoï (l’Espace). Le deuxième semestre sera marqué par la nouvelle édition de notre salon «Bienvenue en France» destiné à faire connaître les études supérieures en France aux étudiants vietnamiens. Et puis, de riches activités proprement culturelles, notamment dans le domaine de la musique avec une série de concerts, auront lieu à Ho Chi Minh-ville et à Hanoï permettant à des artistes et musiciens français et vietnamiens d’interpréter ensemble les grandes œuvres du répertoire. L’année prochaine, notre grande ambition, c’est l’ouverture de la maison de la France à Ho Chi Minh-ville sur laquelle nous travaillons beaucoup et qui sera justement le lieu le plus emblématique de notre présence culturelle dans cette grande métropole que nous aimons tant. 
VOV5: Que pensez-vous du rôle du Vietnam dans la communauté des pays francophones?
2017 marque une date très importante de ce point de vue-là puisque c’est le 20ème anniversaire du sommet de Hanoï (1997) qui a été au fond la nouvelle entrée du Vietnam dans la famille francophone. Et depuis, le Vietnam a été extrêmement mobilisé sur les questions de la Francophonie. Il y a quelques mois encore, au sommet de la Francophonie Madagascar, votre président a choisi le faire de déplacement pour être avec ses homologues-chefs d’Etat francophone. Nous sommes évidemment très heureux de cette mobilisation du Vietnam au sein de la famille francophone. Il est essentiel parce que l’anglais est aujourd’hui la langue la plus utilisée dans le monde entier. Au-delà de l’anglais, il faut que nous fassions valoir dans cette famille francophonie notre spécificité, spécificité linguistique mais également spécificité de valeur puisque la Francophonie, ce sont aussi des valeurs que nous avons en partage et que nous voulons défendre ensemble, et le Vietnam y est attaché autant que ces partenaires. Donc, concrètement, ça veut dire que le Vietnam anime de très nombreuses activités sur la Francophonie, à savoir le festival des films francophones, les journées de la Francophonie, la représentation de la Francophonie en Asie, etc... 
VOV5: Vous êtes au Vietnam depuis huit mois. Comment trouvez-vous la vie ici?
J’ai envie de vous dire que c’est un privilège et un bonheur extraordinaire que de pouvoir passer quelques années de sa vie, surtout quand on est Français, ici au Vietnam. Les liens entre nos deux pays sont extrêmement anciens et forts. D’un côté comme de l’autre, je ressens cet attachement : l’attachement des Français pour le Vietnam, qui viennent toujours plus nombreux visiter votre pays, l’attachement des Vietnamiens pour la France aussi puisque nous avons la chance d’accueillir une communauté vietnamienne nombreuse en France. Donc, comme citoyen français, je partage cet enthousiasme de mes compatriotes pour un pays qui est à la fois extraordinairement attachant et accueillant et qui est d’une beauté exceptionnelle avec beaucoup de variété dans ses paysages. Par ailleurs, ses activités économiques se développement de façon extrêmement rapide. Ce sont donc des opportunités pour nous, les Français et aussi les Européens au Vietnam, d’avoir la chance de vivre dans l’un des pays du monde où l’activité est la plus vibrante, au fond. Je crois que c’est une chance que je mesure très bien et que je suis heureux de vivre tous les jours. 

Commentaires

Sur le même sujet
Autres