Les Brâu : les costumes traditionnels


(VOVworld) - Les Brâu, encore et toujours ! Cap sur les Hauts-Plateaux du Centre (le Tay Nguyen), donc, à la découverte de leurs costumes traditionnels.

Le vêtement permet de se façonner une image, de s’affirmer à la vue d’autrui.

Les Brâu confectionnent eux-mêmes leurs vêtements, avec goût et habileté. Leurs costumes sont simples, faciles à porter, notamment lorsqu’il s’agit d’aller travailler dans les champs. Thao Loi, chef du hameau de Dak Me, un hameau de la commune de Bo Y, dans la province de Kon Tum :

Autrefois, les Brâu confectionnaient leurs costumes en utilisant de la fibre d’écorce d’arbre. Ces écorces étaient essorées et bouillies avant d’être filtrées. Mais aujourd’hui, on n’en utilise plus.

Les Brâu : les costumes traditionnels - ảnh 1
Photo: Tuan Anh


Jadis, les hommes portaient des pagnes. Les femmes revêtaient, quant à elles, des robes faites de grandes étoffes. Tous étaient, soit torse nu, soit vêtus d’un gilet court. En hiver, ils se recouvraient d’une grande étoffe pour résister au froid. Au fur et à mesure, les costumes des Brâu ont évolué. Les hommes préfèrent les gilets carrés de couleur vive, avec des motifs sur les épaules et en lisière, et des rayures sur le dos. Quant à la tenue des femmes, elle est beaucoup plus sophistiquée, avec des motifs très raffinés. Nguyen Phong, spécialisé en vêtements des ethnies vivant sur les Hauts-Plateaux du Centre :

Les motifs diffèrent selon qu’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Pour les hommes, ils prennent la forme de barrières, de javelots ou de flèches. Pour les femmes, ce sont plutôt des plantes ou des fleurs. Les femmes apprécient des parures en agate ou les boutons d’ornement.

Les femmes portent plusieurs bracelets sur les bras et les chevilles, ainsi que des boucles d'oreille ou des plumes d’oiseau. Les Brâu pensent que plus une femme porte de bracelets, plus elle est courtisée.   

Les Brâu : les costumes traditionnels - ảnh 2

Les Brâu d’aujourd’hui s’habillent bien sûr de façon plus moderne, mais ils veillent néanmoins à préserver leur identité culturelle. Dang Hung, responsable de la commission des ethnies de la province de Kon Tum :

Un projet sur la restauration du tissage des brocatelles est en train d’être mis en oeuvre. Grâce aux subventions de l’Etat, 4 classes ont été ouvertes pour les femmes. Aujourd’hui, elles peuvent déjà confectionner des étoffes de brocatelle originales.

Chez les Brâu, les costumes traditionnels ne sont pas que de simples accessoires destinés à protéger du froid, ils participent pleinement à l’identité culturelle.      

Commentaires

Sur le même sujet
Autres