Hâu Giang: des foyers agricoles d'élite

(VOVworld) - C'est en accordant des aides aux agriculteurs et en développant des modèles de production adaptés au changement climatique que la province de Hau Giang (Sud) entend porter à 70% son taux de foyers agricoles excellant dans la production et les affaires en 2020. Ces foyers sont censés empocher un revenu annuel de plus de 100 millions de dongs par hectare.

Hâu Giang: des foyers agricoles d'élite - ảnh 1
Photo: Hau Giang online

Ces derniers temps, les agriculteurs de Hâu Giang se sont montrés particulièrement actifs dans les mouvements d’émulation. A ce jour, la province compte d'ailleurs 50.200 foyers agricoles excellant dans la production et le commerce, soit 37% de tous les foyers agricoles qu'elle abrite.

Ces beaux résultats sont le fruit d'une restructuration agricole rendue nécessaire par les calamités naturelles.   

Prenons l’exemple de la commune de Hoà My, dans le district de Phung Hiêp, où depuis peu, la canne à sucre a remplacé le riz. Cette année, la récolte a été abondante et les cannes à sucre se sont vendues à un prix assez élevé. Du coup, un climat de confiance s'instaure. C'est ainsi que Nguyên Thi Bay a reçu des cautions de commerçants qui se sont engagés à lui acheter le produit de près d’un hectare de cannes à sucre au prix de 1.100 dong le kilo, le plus élevé depuis 5 ans.

« Cette année, la récolte est abondante et les prix sont en hausse. Les commerçants nous ont versé des cautions et ils commenceront l’abattage dans les prochains jours. »

Hau Giang a mis en place de grandes zones de production de matières premières dans l'optique délibérée d’améliorer la productivité, la qualité et l’efficacité de sa production agricole. Le résultat est là: la valeur des produits agricoles est en hausse, de même que l'emploi, d'où un recul tangible de la pauvreté. Châu Minh Tiên, président de l’association des agriculteurs de la province de Hâu Giang:

« Il faut procéder à une restructuration agricole, c'est vrai, mais en tenant compte de la salinité du sol. Récemment, nous avons collaboré avec l’université de Cân Tho, puis avec l’Association des agriculteurs vietnamiens, pour organiser des ateliers de formation dans lesquels les agriculteurs ont pu découvrir de nouvelles techniques de production plus adaptées à la sécheresse et à la salinisation. »     

Le changement climatique affecte le rendement rizicole. Face à cette situation, plusieurs agriculteurs de Hâu Giang se sont reconvertis dans l’aquaculture. Du coup, la superficie aquicole a atteint 10.700 hectares pour une production qui s’élève à 74.400 tonnes, accusant ainsi une hausse de 56% par rapport à 2010. On notera par ailleurs l'apparition de plusieurs modèles d’aquaculture bio dûs à l’application des normes de bonne pratique agricole GAP dans des zones d’élevage concentrées comme c'est le cas pour les pangas à Châu Thành, Nga Bay, Vi Thuy ou Long My. A noter enfin que plusieurs localités ont développé des modèles d’élevage à haute valeur économique.    

Sur la période 2016-2020, l’association des agriculteurs de Hau Giang continuera à soutenir les efforts de restructuration agricole avec donc cette ambition déclarée de porter à 70% son taux de foyers agricoles excellant dans la production et le commerce en 2020. Comme quoi, loin de briser les énergies, la sécheresse et la salinisation les auront presque décuplées. Heureux paradoxe...



Commentaires

Sur le même sujet
Autres