Dong Thap Muoi durant la saison des crues : un enchantement

(VOVworld) - La région de Dong Tháp Muoi, connue des Français sous le nom de « La plaine des Joncs », est située à environ 165 kilomètres à l’ouest de Ho Chi Minh-ville, sur la rive gauche du fleuve Tien, à l’intersection des provinces de Long An, Tien Giang et Dong Thap. Chaque année, les crues inondent la région depuis le septième jusqu’au onzième mois lunaire, ce qui fait - qui l’eût cru ? - le bonheur des touristes.   

Dong Thap Muoi durant la saison des crues : un enchantement - ảnh 1 

Les agences de voyage de Ho Chi Minh-ville et de la province de Dong Thap proposent différents circuits pour présenter aux touristes les particularités de la région en saison des crues, lorsqu’elle est envahie par les oiseaux. Nguyen Anh Tai, directeur de Saigontourist :

«La diversité biologique du parc national de Tram Chim séduit un grand nombre de touristes. Nous proposons des circuits à destination de ce parc, mais aussi vers des sites historiques ou éco-touristiques tels que Xeo Quyt, Gao Giong. Ce sont des circuits particulièrement originaux.»  

Dong Thap Muoi durant la saison des crues : un enchantement - ảnh 2 

Les voyagistes d’autres localités cherchent aussi à coopérer avec leurs confrères de la province de Dong Thap pour mieux répondre aux besoins des touristes. Nguyen Thi Nga, directrice générale de la Compagnie touristique de Dong Thap :

«Le parc national de Tram Chim, qui a été reconnu comme site Ramsar, est une destination incontournable, notamment durant la saison des crues. Les touristes peuvent y vivre des expériences inoubliables.»

Lorsque l’on visite Dong Thap Muoi durant la saison des crues, on peut vivre le quotidien des autochtones, et notamment s’adonner aux joies de la pêche avec différents moyens, tous plus rudimentaires les uns que les autres. On peut aussi préparer soi-même des spécialités locales : canard aux jeunes pousses de bambou, poisson d’eau douce grillé, potage de poisson ou de crabe avec des fleurs de liège ou de nénuphar.

Mais rien ne vaut une promenade en sampan pour admirer le paysage. Sans compter que ce sont de jolies jeunes filles qui rament, vêtues de chemises roses et de châle à rayures, en chantant des airs folkloriques. Certains en oublient même le paysage, mais ça, c’est une autre histoire !...    

 Dong Thap Muoi durant la saison des crues : un enchantement - ảnh 3

Le vert des mangroves, le rose des lotus et le blanc des cigognes survolant le damier des rizières donnent aux touristes des impressions inoubliables. Huynh Huu Nghia, qui vient de Ho Chi Minh-ville :

«Ce parc de Tram Chim est vraiment intéressant. Il conserve sa beauté sauvage. C’est merveilleux !...»

Si l’on visite le parc quand les crues se retirent, on pourra voir une scène spectaculaire : la venue massive de milliers d’oiseaux (cigognes, sarcelles, pour ne citer que ceux-là). Les plus chanceux pourront même voir des grues à tête rouge, inscrites au Livre rouge du monde. Quel contraste avec l’effervescence urbaine !

Commentaires

Sur le même sujet
Autres