Le Vietnam de plus en plus actif dans le cadre de l’ACMECS et du CLMV

(VOVWORLD) - C’est le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc qui représentera le Vietnam au 8e Sommet de la Stratégie de coopération économique Ayeyawady - Chao Phraya - Mékong (ACMECS-8) et au 9e Sommet de coopération Cambodge - Laos - Myanmar - Vietnam (CLMV-9), qui se tiendront les 15 et 16 juin en Thaïlande. Il devrait réitérer l’engagement de notre pays en faveur de la paix, de la stabilité, du développement et de la prospérité de la région.
Le Vietnam de plus en plus actif dans le cadre de l’ACMECS et du CLMV - ảnh 1Photo d'illustration
L’ACMECS et le CLMV ont été créés en novembre 2003. Si le premier de ces sommets a pour objectif de dynamiser la coopération économique et de réduire les écarts de développement entre les pays membres, le deuxième vise à promouvoir la croissance et le progrès social, mais aussi à réduire les écarts de développement entre ses pays membres et les autres pays aséaniens. 

Force est de constater que 15 ans après leur mise en place, ces deux mécanismes de coopération contribuent au développement de leurs pays membres comme ils profitent à la paix et à la stabilité régionales.

Une connexion régionale renforcée…

Les pays riverains du Mékong constituent une force motrice pour l’économie du sud-est asiatique. Les organisations internationales aidant, ils sont en pleine croissance. L’ACMECS-8 et le CLMV-9 devraient être l’occasion, pour eux, de prendre des nouvelles mesures destinées à faire de la sous-région du Mékong, une zone économique dynamique, compétitive et propice au développement durable. C’est du reste ce qu’avait préconisé le Premier ministre cambodgien Hunsen, au tout début de l’année, lors de la conférence de la sous-région du Mékong élargie.     

« Nous devons relier entre eux nos réseaux de transports nationaux et signer des accords pour faciliter la circulation », nous disait-il alors. « Mais il me parait également nécessaire de créer des zones économiques dans les régions frontalières. Je pense de toutes façons que nos potentiels de coopération et de développement sont immenses… »  

…pour un avenir plus durable

Membre actif et responsable, le Vietnam a apporté des contributions considérables aux coopérations établies dans le cadre du CLMV et de l’ACMECS. Situé à la porte orientale de la région du Mékong, il est une composante indispensable des couloirs économiques est-ouest et du sud. Il a avancé plusieurs initiatives, participé à l’élaboration de textes importants, aidé d’autres pays à se développer, en particulier au niveau des ressources humaines et des infrastructures. Mais sa principale préoccupation reste de pérenniser les acquis, comme l’avait déjà expliqué le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors de la conférence de la sous-région du Mékong élargie.

« Nous avons trois priorités », avait-il alors indiqué. « La première consiste à assurer une croissance durable. Pour y parvenir, il faut adopter une stratégie de développement économique à long terme. La deuxième priorité, c’est de protéger l’environnement et la troisième, de préserver nos valeurs culturelles et sociales pour que tout le monde puisse vivre en paix et en harmonie avec les autres. Le Vietnam entend bien orienter ses actions en fonction de ces trois priorités. » 

Réunis à Bangkok pour la circonstance, les dirigeants des pays membres de l’ACMECS et du CLMV devraient faire le bilan de la mise en oeuvre des plans d’action adoptés et dégager de nouvelles orientations de coopération pour améliorer la compétitivité des pays membres, promouvoir leur intégration régionale et les rendre mieux aptes à faire face aux enjeux et aux défis communs.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres