Les Vietnamiens et les maisons de retraite

(VOVWORLD) - «Aujourd'hui, est-il normal pour les Vietnamiens de mettre les seniors dans de tels établissements et non de les garder à la maison avec eux?», nous demande Jean-Michel Aubier, un auditeur français. La réponse à la fin de cette rubrique.

Siddhartha Bhattacharjee, du Bengale occidental, en Inde, accuse une bonne réception sur la fréquence 7220 kHz au cours des deux dernières semaines, de 16h30 à 17h (SINPO 4/5).

Même constat chez Saleem Akhtar Chadhar, qui vit dans le district de Chiniot, au Pakistan, qui nous a écoutés sur la même fréquence et à la même heure, les 15 et 16 octobre.

Joël Houzelot, de Vaucouleurs, en France, nous fait savoir que le 30 septembre, de 19h30 à 20h, la réception était satisfaisante sur la fréquence 7280 kHz

Michel Beine, de Tienen, en Belgique, nous signale qu’il lui était impossible d’écouter nos émissions sur cette même fréquence et à la même heure, du 17 au 26 septembre.

Nous avons alerté le service technique de ces désagréments.

Après une longue absence, Jean-Michel Aubier, d’Arçay, en France, nous a envoyé un message. Il a écouté notre podcast du 16 octobre dans d’excellentes conditions.

Il écrit: «J'ai lu un intéressant article sur le Courrier du Vietnam au sujet des maisons de retraite. Aujourd'hui, est-il normal pour les Vietnamiens de mettre les seniors dans de tels établissements et non de les garder à la maison avec eux? En France, les prix des maisons médicalisées sont souvent très élevés; je suppose qu'au Vietnam où ces structures sont encore insuffisantes, il en est de même?»

Les Vietnamiens et les maisons de retraite - ảnh 1

Des personnes âgées dans un centre à Hô Chi Minh-ville (photo: Tu Trong/alobacsi.com)

Cher ami, depuis 2011, le  Vietnam est entré dans la phase de vieillissement de sa population. Le pays compte aujourd’hui plus de 11 millions de personnes âgées, soit environ 11% de la population. Selon les prévisions, ce chiffre pourrait être porté à 17% en 2030 et 25% en 2050.

Traditionnellement, les Vietnamiens gardent leurs parents et grands-parents avec eux. Les maisons de retraite étaient destinées plutôt à des personnes âgées seules. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Beaucoup de familles n’ont pas la possibilité de garder les personnes âgées chez elles: habitations trop petites, incapacité d’assurer les soins, différences de modes de vie...

La demande en maisons de retraite a donc fortement augmenté ces dernières années. Les quelques centres financés par l’État ne suffisent plus. Un grand nombre d’établissements a été créé par des investisseurs privés, notamment à Hanoi et Hô Chi Minh-ville. Il existe une grande variété d’hébergements, de la simple pension de retraite aux résidences médicalisées haut de gamme.

Les maisons de retraite médicalisées (de 200 à 1000 euros par mois) sont plutôt réservées aux familles aisées, les autres peuvent choisir les centres financés par l’État où tous les services seront assurés gratuitement. Mais l’idéal bien sûr serait de pouvoir rester près des siens.

Voilà cher Monsieur Aubier, j’espère avoir répondu à votre question. C’est la fin de ce courrier. Rendez-vous mercredi prochain.

Sur le même sujet

Commentaires

Autres