Préservation des patrimoines culturels et développement durable

samedi, 18. mars 2017 - 16:48:53

(VOVworld) - Avec un patrimoine culturel composé de 40 mille éléments matériels et 60 mille éléments immatériels, le Vietnam n’a rien à envier à d’autres pays en termes de richesse culturelle. Plus le pays s’intègre au monde, plus il tient à préserver ses valeurs patrimoniales, condition indispensable à son développement durable. Les spécialistes que nous avons rencontrés en témoignent.

preservation des patrimoines culturels et developpement durable hinh 0

Selon Nguyen The Hung, directeur du département des patrimoines au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, la stratégie nationale de développement durable a permis de définir des mécanismes permettant à la population de participer à l’exploitation et à la valorisation des patrimoines.

“Les patrimoines culturels et le développement durable ont une relation étroite et interdépendante. L’Etat est en train de perfectionner son système juridique. Il est prévu d’accorder des privilèges aux maîtres artisans et aux artistes et en prêtant une grande attention à la formation et à la gestion culturelle.”

preservation des patrimoines culturels et developpement durable hinh 1 

De son côté, le professeur Nguyen Trong Chuan, ancien directeur de l’Institut de philosophie, relevant de l’Académie des sciences sociales du Vietnam, a remarqué:

“Sans culture, il n’y aura pas de développement durable. Une nation ne peut se développer que si elle sait hériter des valeurs précieuses créées et léguées par les générations précédentes. La culture est l’un des quatre piliers du développement durable, les autres étant l’économie, la société et l’environnement. Les patrimoines culturels donnent une dynamique au développement intégral du pays, en particulier sur le plan socio-économique.”

preservation des patrimoines culturels et developpement durable hinh 2 

Le professeur Vu Minh Giang, vice-président du Conseil patrimonial national, a souligné:

“La culture est une ressource qu’il faut savoir exploiter intelligemment, en toute connaissance de causes. La formation des ressources humaines et la remise à jour des connaissances sont essentielles. Le Vietnam suit depuis quelques années la tendance du monde en socialisant ses patrimoines culturels. Et cela porte ses fruits. Grâce à des financements privés, de nombreux sites ont été restaurés. Prochainement, nous devrons compléter la loi sur les patrimoines pour mieux les préserver et valoriser.»

Le professeur associé Dang Van Bai, lui aussi vice-président du Conseil patrimonial national, a suggéré:

«Nous devons changer notre conception du patrimoine culturel. Il faut investir pour que les sites patrimoniaux soient aussi bien des centres d’éducation historique et culturelle que des destinations touristiques attrayantes.»

Le professeur Luu Tran Tieu, président du Conseil patrimonial national, a déclaré:

«Rien n’est plus important que de préserver la vitalité des patrimoines et d’impliquer toute la communauté dans ce travail. La population est à la fois le créateur, le protecteur et le promoteur des patrimoines culturels. »

Les responsables de la culture sont unanimes: préserver et valoriser les patrimoines culturels de manière intelligente, c’est pérenniser le développement du pays. Et inversement.