Marigiah, une figure illustre de l’ethnie Cham

mardi, 3. janvier 2017 - 18:07:29

(VOVworld) - Nous nous rendons aujourd’hui dans la commune de Xuân Hung, du district de Xuân Lôc dans la province de Dông Nai, pour y rencontrer Marigiah, une membre de l’ethnie Cham. Cette femme est considérée comme exemplaire pour la manière par laquelle elle mène ses activités sociales et familiales. Elle met un point d’honneur à valoriser le rôle et la place de ses compatriotes du « sexe faible », en effet, au sein des foyers et dans la société. Marigiah milite à l’UFV, l’Union des femmes vietnamiennes, avec l’espoir qu’il y ait plus de familles heureuses dans le pays.

marigiah, une figure illustre de l’ethnie cham hinh 0
Photo VOV

Les habitantes de Xuân Hung citent souvent Marigiah comme une responsable modèle, proche des gens et affable. La chef de l’antenne de l’Union des femmes vietnamiennes du hameau 4 de cette commune visite fréquemment les maisons afin d’encourager les femmes à participer davantage aux activités de l’union. Trân Thi Tuyêt Suong, présidente de l’antenne de l’organisation à Xuân Hung:

« Marigiah a été nommée femme influente chez les Cham, à juste titre. Elle a réussi à transmettre les politiques de l’État au sein de sa minorité ethnique, en effet, en développant  les activités de l’UFV destinées à améliorer la vie des femmes de sa communauté. »

Avec l’aide de Marigiah, de nombreux programmes caritatifs de l’UFV ont été menés. Grâce à cela, 20 membres de l’union ont pu développer des activités économiques familiales et 10 élèves doués mais démunis de son hameau ont bénéficié de bourses d’étude. Des mouvements appelant à l’économie et à l’entraide qu’elle dirige ont largement été soutenus par les villageois. Chaque année, la dynamique représentante de l’ethnie Cham travaille avec le centre d’études féminines communautaires pour ouvrir des ateliers de formation destinées aux travailleurs ruraux. Il s’agit d’apprentissage de la couture, de la confection de fleurs artificielles, ou de l’élevage de bestiaux. A ce jour, ces classes ont permis à 12 femmes Cham d’obtenir un emploi stable avec un revenu mensuel variant de 3 à 5 millions de dongs. Son entourage s’en félicite, comme le souligne Susana, membre de l’antenne de l’UFV dans le hameau 4:

« Marigiah est une battante avec une âme d’entrepreneuse. Elle nous aide beaucoup dans les formalités administratives et dans les activités professionnelles comme la couture ou la broderie. Elle assiste régulièrement aux activités sociales et communautaires comme les fêtes et les mariages. C’est un bon exemple à suivre pour les femmes Cham. »

Bien que très prise par ses responsabilités, Marigiah s’occupe également avec attention de sa famille, et de ses enfants en particulier. Elle nous confie:

« J’assume bien à la fois les activités sociales et familiales. Et j’ai de la chance d’avoir le soutien et l’aide de mon mari, mes enfants et le reste de ma famille. Je souhaite contribuer davantage à la communauté et à l’éducation des jeunes de l’ethnie Cham. »

Confiante, dynamique, enthousiaste et responsable dans les actions de l’UFV, Marigiah reçoit souvent des messages de soutien et d’affection des habitantes de sa localité. Son style de vie et sa façon de travailler a eu un impact positif sur la communauté, et elle le lui rend bien.