Approfondir la coopération Vietnam-Turquie

(VOVWORLD) - A l’invitation de son homologue vietnamien, le Premier ministre turc Binali Yildirim effectue une visite officielle au Vietnam dans le but d’intensifier la coopération bilatérale, notamment dans le commerce, l’investissement, les sciences et technologies, les transports, l’éducation et le tourisme.
Approfondir la coopération Vietnam-Turquie - ảnh 1Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et son homologue turc Binali Yildirim lors de la cérémonie d'accueil qui a eu lieu ce mercredi matin à Hanoi

Maintenir les relations dans tous les domaines

Située entre l’Asie et l’Europe, la Turquie est la 17ème économie mondiale avec des ressources naturelles riches et diversifiées. Elle est le plus grand producteur mondial de chrome, avec un rendement annuel de 900.000 tonnes. Avec ses quelque 80 millions d’habitants, la Turquie est la porte par laquelle les marchandises vietnamiennes pénètrent sur les marchés du Moyen-Orient et de l’Union européenne.

Le Vietnam et la Turquie ont établi leurs relations diplomatiques le 7 juin 1978. En février 1997, la Turquie a ouvert son ambassade à Hanoi. En octobre 1999, le Vietnam a inauguré son bureau de représentation commerciale à Istanbul et un an plus tard, son consulat général. En octobre 2003, le consulat général, devenu ambassade du Vietnam, a été transféré à Ankara, la capitale. Les relations bilatérales n’ont cessé de prospérer dans plusieurs domaines.

La Turquie est le premier partenaire commercial du Vietnam au Moyen-Orient. En 2016, la valeur des échanges commerciaux bilatéraux atteignait plus de 1,5 milliard de dollars. Par le biais de la Turquie, les produits phares  vietnamiens tels que le riz, le thé, le caoutchouc, les vêtements, les chaussures... ont pénétré sur les marchés du Moyen-Orient et de l’Union européenne. La Turquie fournit au Vietnam des ébauches d’acier, des matériaux de construction, du coton, des produits chimiques, des pièces automobiles...

Les investissements turcs au Vietnam sont encore modestes, à peine 15 projets représentant environ 704 millions de dollars. La Turquie occupe le  26ème rang des pays et territoires investissant au Vietnam. En juin 2016, la compagnie aérienne nationale turque, Turkish Airlines, a inauguré la ligne Istanbul-Hanoi à raison de sept vols par semaine. Auparavant, les deux pays avaient signé des accords sur les transports aériens et maritimes et sur la non double taxation.

Lors de la 7ème réunion du comité mixte de l’économie et du commerce, en juillet dernier à Hanoi, Vietnamiens et Turcs ont convenu de se soutenir aux forums régionaux et internationaux et d’élargir les activités diplomatiques sous différentes formes. Ils ont aussi fixé l’objectif de porter la valeur de leurs échanges commerciaux à 4 milliards de dollars en 2020, d’ouvrir de nouveaux liens entre les PME des deux pays. La coopération dans la douane, l’énergie, l’agro-alimentaire, la construction et la mécanique était également à l’ordre du jour.

Ouvrir de nouvelles opportunités de coopération

La Turquie souhaite renforcer ses relations avec les pays aséaniens dont le Vietnam. A l’identique, le Vietnam souhaite élargir sa coopération avec la Turquie qui pourra devenir la passerelle entre le Vietnam et l’Asie de l’Ouest, l’Afrique et l’Europe. La  visite du Premier ministre turc permettra aux deux parties discuter des mesures permettant d’approfondir la coopération bilatérale dans tous les domaines.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres