Bilan de la 2ème session de la 14ème législature

(VOVworld) - La 2ème session de l’Assemblée nationale, 14ème législature, s’est clôturée mercredi matin à Hanoi après plus d’un mois de travail. La qualité de ses travaux illustre l'esprit novateur de l’organe législatif qui oeuvre pour les intérêts du pays.

Bilan de la 2ème session de la 14ème législature - ảnh 1

Nouveautés concernant les politiques financières

Lors de cette session, l’Assemblée nationale a évalué la mise en oeuvre du plan de développement socio-économique et budgétaire 2016 et élaboré les prévisions pour 2017. Elle a analysé les résultats de la restructuration économique, période 2011-2015 et planifié les objectifs de celle concernant 2016-2020. Elle a aussi budgété le montant des investissements publics pour 2016-2020 et déterminé de l’utilisation et de la gestion des dettes publiques pour cette même période. Bui Van Phuong, député de la province de Ninh Binh :

«Compte tenu de la situation actuelle du pays, nous ne pouvons pas éviter d'aborder les questions financières telles que les dettes publiques. Le fait de discuter et de rendre publics les plans financiers traduit la transparence dans ce domaine.»

Nouveautés dans les débats

Lors de cette session, les députés ont pris le temps de débattre sur des sujets précis lors des séances thématiques ou les séances de questions-réponses. Ce procédé plus réactif a permis de trouver des solutions plus  concrètes et plus proches de la réalité. Le projet de loi sur l’association et les amendements du Code pénal sont  les meilleures preuves de l’impact positif des débats contradictoires, l'Assemblée nationale ayant en effet, après discussion, renoncé à adopter lesdits projets pour qu’ils soient perfectionnés. Hoang Quang Ham, député de la province de Phu Tho:

«En décidant de ne pas adopter ces deux projets de loi lors de cette session, l’Assemblée nationale a clairement montré sa position. En agissant ainsi, elle a rempli l’objectif principal de cette session : garantir la qualité et la faisabilité des textes juridiques.»

S'agissant de l'impact des débats sur les séances de questions-réponses, Pham Tat Thang, député de la province de Vinh Long :

«Lors de cette session, les séances de questions-réponses n’étaient pas conçues en fonction des responsables des secteurs, mais selon des thèmes. Plusieurs membres du gouvernement ont ainsi pu répondre aux questions d’une même problématique. Les députés ont pris la parole, ce qui a rendu les débats plus animés. Certaines problématiques ont pu être réglées radicalement. On notera aussi que de très nombreux députés s'étaient inscrits pour pouvoir poser des questions. Cette démarche montre bien l'intérêt qu'ils portent aux sujets traités.»

Bui Van Phuong, député de la province de Ninh Binh, propose :

«Il faut  promouvoir ces débats qui constituent une nouveauté dans les activités législatives. A mon avis, il faut encourager les discussions avec les députés, mais aussi entre eux et les organes chargés d’élaborer et d’expertiser les textes juridiques.»

La 2ème session de l’Assemblée nationale, 14ème législature, est l’une des sessions qui illustre le mieux la volonté de l'organe législatif d'améliorer la qualité de ses travaux.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres