Dialoguer pour améliorer la compréhension mutuelle sur les droits de l’homme

(VOVworld) - Le département d’Etat américain vient de publier son rapport 2016 sur les droits de l’homme. Même si le texte reconnaît que le Vietnam a beaucoup progressé en la matière, son analyse manque encore d’objectivité. Ce constat démontre à l’évidence la nécessité d’intensifier les dialogues pour permettre aux deux pays d’ajuster leurs points de vue.

Le Vietnam défend les droits fondamentaux de ses habitants. Les actions qu’il a menées pour améliorer l’exercice de ces droits ont été largement reconnues par la communauté internationale.

Dialoguer pour améliorer la compréhension mutuelle sur les droits de l’homme - ảnh 1
Le porte-parole du ministère des Affaires Etrangères du Vietnam, Le Hai Binh, lors de la conférence de presse sur la publication par les Etats-Unis du rapport 2016 sur les droits de l’homme.

Bonnes politiques en matière des droits de l’homme

La Constitution de 2013 consacre 36 articles aux droits de l’homme et aux devoirs civiques. A l’identique de la législation internationale, elle stipule que l’Etat garantit et promeut le droit souverain du peuple, reconnaît et protège les droits de l’homme et des citoyens. La Constitution de 2013 donne à l’Etat toute latitude pour veiller à l’application de ces droits et offre la possibilité d’amender la législation pour garantir au mieux l’exercice de ces droits. Soucieux d’être en permanence en adéquation avec les droits de l’homme, le Vietnam renforce sa coopération avec la communauté internationale et participe aux conventions de l’ONU en la matière.

Les résultats indéniables

Les partenaires internationaux ont salué les résultats impressionnants obtenus par le Vietnam dans la politique, l’économie, la culture, l’éducation et les religions. Notre pays cherche à intensifier les dialogues et la coopération concernant les droits de l’homme avec les Etats-Unis, l’Union européenne, l’Australie, la Norvège, la Suisse, etc. Il a contribué à la création et au fonctionnement du comité intergouvernemental de l’ASEAN des droits de l’homme et à l’élaboration de la Déclaration des droits de l’homme de l’ASEAN, adoptée en novembre 2012 lors du sommet de l’association à Phnom Penh, au Cambodge.

Le Vietnam est l’un des six pays membres de l’ONU à avoir achevé, avant la date butoir de 2015, la quasi-totalité des objectifs du millénaire pour le développement. Ses performances dans l’éradication de la pauvreté ont été saluées par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Le 20 juin 2014, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, dans son rapport national de l’Examen périodique universel, a largement complimenté le Vietnam pour ses actions menées en faveur des droits de l’homme. Les résultats de notre pays prouvent qu’il respecte et garantit les droits fondamentaux de sa population, que ce soit au niveau de la liberté d’expression, la liberté de la presse, la liberté de religion, la garantie de la sécurité sociale, l’éradication de la pauvreté et l’éducation....

Il existe différents points de vue sur les droits de l’homme. Toutefois, les résultats obtenus par le Vietnam sont les preuves indéniables de ses efforts dans ce domaine. Le maintien des dialogues entre le Vietnam et les Etats-Unis est le meilleur moyen pour que la population et les hommes politiques américains comprennent mieux la réalité des droits de l’homme au Vietnam.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres