Etats-Unis : A la veille de « l’élection Day »

(VOVworld) – Lequel des deux entre Hillary Clinton la démocrate ou Donald Trump le républicain succédera le 20 janvier à Barack Obama ? Les Américains votent ce mardi pour élire leur nouveau président.

Etats-Unis : A la veille de « l’élection Day » - ảnh 1
Photo Reuters

C'est la présidentielle la plus tendue de l’histoire politique américaine. Pour la première fois, les deux candidats ont présenté des programmes électoraux qui s’opposent totalement l’un à l’autre et les deux ont été impliqués dans des scandales.

Le match des programmes électoraux

Les propositions de Hillary Clinton s'inscrivent plutôt dans la lignée de celles de Barack Obama. Donald Trump, lui se distingue par des propositions chocs.

Concernant la politique étrangère, Donald Trump souhaite que les alliés des Etats-Unis au sein de l’Alliance Atlantique (OTAN) payent plus pour assurer leur propre sécurité. A défaut,il menace de sortir de l’organisation. Hillary Clinton prend l’exact contre-pied. L’ancienne secrétaire d’Etat veut renforcer les relations avec les alliés traditionnels et établir de nouveaux partenariats avec d’autres pays. S’agissant des armes à feu, le candidat républicain réaffirme que la détention d’armes à feu est un droit naturel et inaliénable. Sa rivale démocrate, à l'inverse souhaite étendre les contrôles sur les antécédents des acheteurs et encadrer les foires et les ventes sur Internet. Autre sujet de discorde, la santé. M. Trump déclare vouloir abroger la loi sur l’assurance-santé, dite Obamacare, adoptée en 2010. Il veut permettre aux personnes qui souhaitant s’assurer par leurs propres moyens de déduire le montant des cotisations de leurs impôts. Mme Clinton, veut améliorer le dispositif en élargissant l’accès aux systèmes publics de couverture maladie. Sur l'immigration. La candidate démocrate  s'est engagée à lancer une vaste réforme de l’immigration et propose de régulariser les sans papiers à condition qu’ils n’aient pas commis de crimes violents. M. Trump appelle à l’édification d’un mur de 1 600 kilomètres le long de la frontière mexicaine afin d’endiguer l’immigration illégale financé par Mexico. Le candidat républicain veut aussi tripler le nombre d’agents d’immigration, et envisage l’expulsion des onze millions de sans papiers. Il a également promis de revenir sur le droit du sol, qui permet à toute personne née aux Etats-Unis d’obtenir la nationalité américaine. Economie maintenant, Donald Trump a promis de rendre sa grandeur à l’Amérique en renforçant le protectionnisme. Le milliardaire a menacé de retirer les Etats-Unis de l’accord de partenariat transpacifique (TPP), de remettre en cause l’accord de libre-échange et de renégocier l’accord de libre-échange nord américain (NAFTA). Il a même promis de ramener à 15% l'impôt sur les entreprises contre 35 % actuellement. Hillary Clinton propose de relever la fiscalité des plus riches en plafonnant les niches fiscales et en instaurant notamment un taux minimum d’imposition de 30 % pour les foyers gagnant plus de 2 millions.

Obtenir le vote des grands électeurs

Avant le jour de l’élection, on estime que 40% des électeurs américains auront déjà voté par correspondance. Selon le plus récent sondage de Reuters/Ipsors, Hillary Clinton obtiendrait 45% des intentions de vote contre 42% pour Trump. L’ex-première dame devrait obtenir 303 grands électeurs contre 235 pour le milliardaire. Pour devenir président américain, elle ou il doit obtenir 270 grands électeurs sur 538. Pour le moment, beaucoup d’Etats sont traditionnellement démocrates comme la Californie, ou républicains comme le Texas. Le match se joue donc dans ce qu’on appelle les «swing states», des Etats qui ne sont pas marqués politiquement et qui votent pour l’un ou l’autre camp.

Décalage horaire oblige, le résultat de l’élection présidentielle américaine sera connu chez nous vers 11 heures mercredi 9 novembre. Le résultat officiel sera publié le 6 janvier.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres