Le Vietnam poursuit ses efforts de lutte anti-corruption

(VOVWORLD) - Dans le cadre de la 4ème session parlementaire, les députés vietnamiens débattront mardi du projet d’amendements de la loi sur la prévention et la lutte contre la corruption, en vigueur depuis 2005. Lors des récentes questions-réponses à l’Assemblée nationale, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a affirmé qu’aucune immunité ne serait appliquée pour les affaires de corruption. Cette modalité illustre la détermination du pays à mettre en place un dispositif anti-corruption plus intégral et plus profond. 

La promulgation, il y a 12 ans de la loi sur la prévention et la lutte contre la corruption a très largement contribué à améliorer la gouvernance publique. Les efforts du gouvernement vietnamien pour éradiquer ce fléau ont été salués par la communauté internationale, notamment dans la mise en œuvre de la Convention des nations unies sur la lutte contre la corruption dont le Vietnam est membre. 
Des résultats réels
La loi sur la prévention et la lutte contre la corruption de 2005 a permis d’instaurer un environnement institutionnel plus transparent en publiant le jugement des personnes corrompues et des biens détournés.
Depuis le 12ème congrès national du Parti communiste vietnamien, de nombreux  responsables d’administration et d’entreprises publiques, et certains hauts fonctionnaires ont été condamnés et sanctionnés pour des faits de corruption. Ces condamnations montrent qu’aucune immunité ne saurait être retenue dans les  affaires de corruption conformément aux résolutions du Parti communiste vietnamien.

Le Vietnam poursuit ses efforts de lutte anti-corruption - ảnh 1

Lors de la séance de questions-réponses du week-end passé, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré:
«Nous avons affirmé qu’il n’existait pas d’immunité dans le traitement des affaires de corruption. Les pouvoirs exécutif et judiciaire doivent collaborer avec les services et les administrations pour punir sévèrement les infractions à la loi afin de rassurer le peuple. Je pense qu’il faut publier les résultats des jugements devant l’Assemblée nationale».
Si des avancées majeures ont été constatées au Vietnam dans la lutte anti-corruption, les moyens mis en place nécessitent encore d’être renforcés par des contrôles et des audits. 
Pour une prévention intégrale et profonde contre la corruption
Les amendements de la loi sur la prévention et la lutte anti-corruption devraient permettre de se doter d’un dispositif anti-corruption plus efficace et plus dissuasif. 

Le Vietnam poursuit ses efforts de lutte anti-corruption - ảnh 2 Photo: baophapluat.vn

L’inspecteur en chef du gouvernement Lê Minh Khai a déclaré:
«Sur les 129 articles de la loi sur la prévention et la lutte anti-corruption, nous allons en maintenir 7, en modifier 73 et en ajouter 49. Nous introduirons de nouvelles dispositions en mettant l’accent sur la prévention et la dissuasion. Pour cela, il faut établir des règles de travail strictes, transparentes et des règles de rotation de postes de travail».
La loi sur la prévention et la lutte contre la corruption a été amendée en tenant compte des dispositions contenues dans la loi sur le budget d’état, celles sur l’investissement, sur l’investissement public, sur l’entreprise, les codes pénal et civil. Elle est désormais conforme aux dispositions de la convention des nations unies sur la lutte anti-corruption.
L’amendement de la loi sur la prévention et la lutte anti-corruption favorisera la stabilité et le développement du pays. Ce travail de longue haleine montre l’engagement du Vietnam à aller plus loin et à se doter d’un dispositif plus efficace et plus dissuasif.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres