Promouvoir une coopération intégrale Vietnam-Singapour

(VOVworld)- Ces dernières années, le Vietnam et Singapour n’ont cessé de développer leurs relations dans tous les domaines. La présente visite dans ce pays insulaire du Secrétaire Général du Parti Communiste Vietnamien Nguyen Phu Trong (du 12 au 14 septembre 2012) doit permettre de promouvoir et d’approfondir ces liens.

C’est la deuxième fois qu’un Secrétaire Général du Parti Communiste Vietnamien se rend à Singapour, 19 ans après la première visite effectuée par Do Muoi, en 1993.

Promouvoir une coopération intégrale Vietnam-Singapour - ảnh 1
Le SG du PCV Nguyen Phu Trong a reçu le président singapourien Tony Tan Keng Yam à Hanoi en avril 2012

Depuis cette date, le Vietnam et Singapour échangent régulièrement des délégations de haut rang. En septembre 2011, le président vietnamien Truong Tan Sang s’est rendu à Singapour, et en avril dernier, son homologue singapourien Tony Tan Keng Yam a visité le Vietnam. En 2004, les deux pays avaient signé une déclaration commune sur le cadre de leur coopération globale au 21ème siècle. En 2005, l’accord-cadre de la liaison bilatérale a été conclu. Il s’agit de bases juridiques favorables à l’extension de la coopération multisectorielle entre les deux pays, les 6 domaines clés étant les finances, l’investissement, le commerce-les services, les transports, les PTT-technologies de l’information et enfin, l’éducation et la formation.

Singapour caracole depuis 1996 au palmarès des investisseurs et partenaires commerciaux du Vietnam. A compter jusqu’en avril 2012, ce pays insulaire aura investi 23 milliards de dollars dans un bon millier de projets au Vietnam, le Vietnam qui, de son côté, a investi 614 millions de dollars dans 41 projets à Singapour. Plusieurs projets d’investissement singapourien au Vietnam sont salués pour leur efficacité, parmi lesquels, la zone industrielle Vietnam-Singapour est la plus emblématique. On parle de “zones” au pluriel, car 4 de ces zones ont été établies dans les provinces de Binh Duong, Bac Ninh, et à Hai Phong. Une cinquième est en train de prendre corps dans la province de Quang Ngai. La valeur des échanges commerciaux bilatéraux a dépassé les 12 milliards de dollars en 2008. Mais en raison de la récession économique mondiale, elle est descendue à 8 milliards 700 millions de dollars en 2011.

Ces dernières années, le Vietnam et Singapour ont intensifié leur coopération défensive. Les deux ministères de la Défense sont en train d’appliquer plusieurs mécanismes de coopération. L’éducation et la formation sont un autre domaine où la coopération est particulièrement fructueuse. Depuis l’an 2000, Singapour a fourni au Vietnam de 150 à 200 bourses par an, permettant à de nombreux Vietnamiens de venir suivre des cours d’anglais et des formations spécialisées. Actuellement, 9000 étudiants vietnamiens font leurs études à Singapour.

Promouvoir une coopération intégrale Vietnam-Singapour - ảnh 2
Plusieurs projets d’investissement singapourien au Vietnam sont salués pour leur efficacité, parmi lesquels, la zone industrielle Vietnam-Singapour est la plus emblématique

En ce qui concerne la coopération entre les deux partis au pouvoir, c’est en octobre 1993, à l’occasion de la visite à Singapour du Secrétaire Général du Parti Communiste Vietnamien Do Muoi, que ce parti et le Parti d’action populaire singapourien ont établi leurs relations. Depuis, ils échangent de nombreuses délégations de haut rang et se soutiennent sur l’édification de leurs partis respectifs, la formation des cadres, la gouvernance et le développement national. Au cours de sa présente visite, le Secrétaire Général du Parti Communiste Vietnamien Nguyen Phu Trong va tenter, avec les dirigeants singapouriens, de trouver des mesures pour  promouvoir la coopération intégrale entre les deux partis et les deux pays. L’année prochaine, pour marquer les 40 ans de leurs relations diplomatiques, Vietnamiens et Singapouriens devraient conclure un nouveau cadre pour leur coopération future. La visite du numéro 1 vietnamien répond donc aux souhaits et aux intérêts communs des deux peuples, dans le cadre d’une communauté aséanienne en devenir, pour la paix, la stabilité, la coopération et le développement en Asie du Sud-Est et dans le monde.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres