Restructurer les organisations de masse

(VOVWORLD) - La restructuration des organisations de masse a été largement abordée lors du 6ème plénum du Comité Central du Parti communiste vietnamien, 12ème exercice en cours à Hanoï. L’opinion publique estime qu’il est temps de réaménager ces organisations pour optimiser leur efficacité. 
Restructurer les organisations de masse - ảnh 1Photo: Trí Dũng/TTXVN 

Selon les récentes études menées par l’institut d’études sur les politiques économiques de l’Université nationale de Hanoï, le budget alloué aux associations et aux organisations de masse s’élève à 14.000 milliards de dongs, soit le double du budget des ministères de l’éducation et de la santé et 5 fois plus que le budget du ministère des sciences et des technologies. 
Des défauts sur le modèle d’organisation et les activités
Selon les données publiées sur le site du ministère des finances, les dépenses des organisations socio-économiques et des organisations socio-professionnelles ont triplé entre 2006 et 2015. La plupart des associations et des organisations de masse sont organisées comme des administrations publiques. Elles emploient des salariés, disposent de locaux et ont un parc de véhicules. Les dépenses principales concernent les salaires et les frais administratifs. Une partie infime du budget est affectée aux travaux de recherche. Hoàng Ngoc Giao, directeur de l’institut des politiques, des législations et du développement, relevant de l’Union des associations scientifico-techniques du Vietnam, fait savoir:
«Les dépenses consacrées aux associations sont énormes. Il s’agit essentiellement d’organisations importantes qui ont été créées pour répondre aux besoins et aux activités de l’Etat. Il faut évaluer l’efficacité des activités des organisations socio-politiques. Les études et les récents sondages montrent que les activités des organisations de masse sont peu efficaces, qu’elles sont plutôt superficielles et souvent purement administratives».
Luu Binh Nhuong, député de la province de Bên Tre estime que le modèle de fonctionnement des associations et des organisations de masse est déficient depuis de nombreuses années. Le budget d’état étant à l’étude, il est nécessaire de réexaminer le fonctionnement de ces organisations pour les réorganiser:
«En 1981, le ministère des finances a publié la directive 79 sur l’autonomie financière des organisations sociales. Compte tenu des difficultés budgétaires actuelles, nous ne pouvons plus subventionner les activités associatives. D’après moi, l’Etat ne devrait plus financer que les missions qu’il confie aux organisations et les projets mis en adjudication».
Apparition de modèles expérimentaux
Certaines localités ont déjà procédé à la réorganisation des associations et des organisations de masse. La province septentrionale de Quang Ninh a décidé de fusionner les antennes du Front de la Patrie du Vietnam et les organisations socio-politiques en un bloc dénommé “organe consultant au Front de la Patrie et aux organisations politiques” au niveau des districts ou “département de coordination des actions” au niveau des communes, quartiers et bourgs. 
Lors de la conférence sur le bilan des activités du Front de la patrie du Vietnam et des organisations socio-politiques du 1er semestre 2017, plusieurs délégués d’organisations de masse et d’organisations socio-politiques se sont déclarés inquiets de la restructuration envisagée et ont tenu à rappeler que chaque organisation a ses propres missions et objectifs. Bùi Thi Thanh, vice-présidente du Comité Central du Front de la Patrie du Vietnam a indiqué:
«Les missions confiées au Front de la Patrie du Vietnam ont augmenté. Elles concernent essentiellement la surveillance et les critiques sociales. Les cadres des antennes locales du Front de la Patrie du Vietnam présentent des faiblesses professionnelles et leurs salaires sont très bas. Il est important d’améliorer la qualité du personnel».
Rendre les associations et les organisations de masse plus compactes contribuera à réduire les dépenses budgétaires et à améliorer l’efficacité de leurs actions. Il s’agit d’un travail urgent. Dans son discours d’ouverture du 6ème plénum du Comité Central du Parti communiste vietnamien, le secrétaire général Nguyên Phu Trong a souligné que les solutions préconisées devront être réalisables et correspondre aux besoins immédiats et à long terme pour être dupliquées au niveau national.  

Commentaires

Sur le même sujet
Autres