Vietnam/Thaïlande: vers un partenariat plus efficace

(VOVWORLD) - Invité par son homologue Prayuth Chan-o-cha, le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc s’est rendu ce jeudi en Thaïlande. Il profitera de ce déplacement de 3 jours pour resserrer l’amitié de longue date avec le royaume de Siam et discuter avec ses dirigeants de mesures concrètes afin de promouvoir le partenariat stratégique bilatéral.
Vietnam/Thaïlande: vers un partenariat plus efficace - ảnh 1 Photo d'illustration

Cette visite officielle est la première effectuée par Nguyen Xuan Phuc en Thaïlande en qualité de Premier ministre. Elle intervient dans un contexte de rapprochement diplomatique entre les deux pays. A noter que Vietnamiens et Thaïlandais ont célébré l’an dernier le 40ème anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques.

Un partenariat stratégique équilibré

Les relations d’amitié Vietnam-Thaïlande se sont stabilisées en 1995, date de l’adhésion vietnamienne à l’ASEAN. Depuis, ces relations n’ont cessé de se renforcer. Le Vietnam reste par ailleurs le seul pays aséanien avec lequel la Thaïlande a établi un partenariat stratégique. Hanoi et Bangkok agissent ensemble en sa faveur, notamment grâce aux visites diplomatiques régulières qui ont permis d’instaurer un climat de confiance politique mutuelle entre les deux puissances.

L’efficacité des mécanismes de coopération a également participé au resserrement des liens bilatéraux. Ceux-ci comprennent notamment des réunions intergouvernementales, un comité mixte de coopération ou encore les consultations politiques entre les vice-ministres des Affaires étrangères. Suite à l’établissement du partenariat stratégique bilatéral en juin 2013, Hanoi et Bangkok ont mis en place un plan d’action commun visant à matérialiser leur partenariat stratégique pour la période 2014-2018. Lors de la réunion gouvernementale commune de 2015, les deux pays ont décidé de le modifier pour le porter au niveau de partenariat stratégique renforcé.

Le dynamisme de la coopération bilatérale est aussi visible en matière de défense et de sécurité. Le dialogue politique entre les vice-ministres de la Défense est maintenu, de même que la réunion du groupe de travail commun chargé de la coopération politique et sécuritaire. Le Vietnam et la Thaïlande ont également agi en faveur d’une coopération plus efficace dans la lutte contre la criminalité environnementale. Les forces aériennes et navales ont étroitement collaboré aussi bien dans le partage de renseignements que dans les opérations de patrouille en mer.

La Thaïlande constitue le premier partenaire commercial aséanien du Vietnam, lequel représente le deuxième marché à l’export pour les produits thaïlandais. En 2016, la valeur des échanges commerciaux bilatéraux s’est élevée à 12,5 milliards de dollars. Au cours de 7 premiers mois de 2017, elle a déjà atteint 7 milliards de dollars, soit une hausse de plus de 22% en glissement annuel. Les deux pays espèrent parvenir à des échanges d’une valeur de 20 milliards de dollars pour 2020.

Toujours sur le plan économique, la Thaïlande représente à l’heure actuelle le 10ème investisseur étranger du Vietnam avec 458 projets en activité, d’une valeur totale estimée à 8,2 milliards de dollars. En matière d’emploi, des projets d’envoi de travailleurs vietnamiens en Thaïlande sont en cours. Par ailleurs, la coopération décentralisée n’a cessé de se renforcer, avec notamment le jumelage de 16 villes et provinces vietnamiennes avec un équivalent thaïlandais. La collaboration et le soutien mutuel affichés au sein des organisations internationales à savoir l’ONU, l’ASEAN, la région du Mékong et l’APEC se sont pour leur part révélées efficaces.

… appelé à s’approfondir encore

Les relations entre le Vietnam et la Thaïlande devraient se recentrer à l’avenir sur l’économie et les questions stratégiques. Tous deux membres de l’ASEAN, ces pays sont considérés comme des catalyseurs de la croissance de l’économie régionale. Ils jouent par ailleurs un rôle décisif dans l’équilibre et la stabilité sociale dans la région du Mékong. La collaboration étroite existante entre les deux pays mais aussi avec les partenaires régionaux contribuera à renforcer l’influence de l’ASEAN sur la scène internationale.

Le déplacement du chef du gouvernement vietnamien devrait de fait relancer cette coopération pour la rendre plus ciblée et plus efficace.

 

Commentaires

Sur le même sujet
Autres