Vietnam-Union européenne: pour une conclusion rapide de l’accord de libre échange

(VOVWORLD) - L’accord de libre échange Vietnam-Union européenne est entré dans sa phase d’examen juridique, en vue d’une ratification début 2018. Les négociations, elles, sont déjà terminées depuis décembre 2015.
Vietnam-Union européenne: pour une conclusion rapide de l’accord de libre échange - ảnh 1


Une priorité partagée

Depuis la fin officielle des négociations, en décembre 2015, l’environnement d’affaires du Vietnam s’est beaucoup amélioré, grâce à des réformes juridiques et à une simplification des formalités administratives. Le gouvernement continue d’agir pour aider les entreprises à réduire leurs dépenses inutiles, et pour faciliter le commerce tout en luttant contre les fraudes commerciales.

Afin d’honorer les engagements pris dans le cadre de cet accord de libre échange avec l’Union européenne en termes de travail et de société, le Vietnam accélère actuellement la réforme du Code du Travail, qui devrait être adopté par l’Assemblée nationale l’année prochaine. Pour ce faire, il a consulté organisations internationales, entreprises et individus vietnamiens et étrangers. Notre pays s’apprête aussi à approuver trois conventions de l’Organisation Internationale du Travail concernant l’éradication du travail forcé, la libre association et les conventions collectives. Le ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales Dao Ngoc Dung:

«Le Vietnam accorde une grande importance au perfectionnement du cadre juridique afin de pouvoir signer et ratifier cet accord. Nous sommes prêts à collaborer étroitement avec l’Union européenne et à faire preuve de flexibilité dans le règlement des problèmes survenus. Membre de l’Organisation Internationale du Travail, le Vietnam affirme honorer tous ses engagements. Déjà, il a ratifié cinq des huit conventions essentielles pour l’organisation. Nous sommes sur le point d’en approuver les trois restantes.»

Mauro Petriccione, négociateur en chef de l’Union européenne:

«Nous comptons pouvoir ratifier l’accord avec le Vietnam dans le courant de l’année prochaine. C’est un accord de très haute qualité, un pilier de notre stratégie commerciale avec la région du Sud-Est asiatique. Nous sommes en train de préparer le texte juridique avec le Vietnam qui sera traduit dans les langues européennes. Ensuite nous passerons au Conseil, au Parlement européen pour la ratification. Nous ne pourrons pas contrôler le processus politique de la ratification mais nous ferons de notre mieux pour fournir tous les arguments pour que la ratification se passe le plus rapidement possible.»

L’Union européenne apprécie les efforts du Vietnam

Jean-Jacques Bouflet, qui est membre de la direction de la Chambre de commerce européenne (Eurocham) au Vietnam, soutient le pays dans sa volonté de moderniser ses formalités administratives afin de faciliter les investissements. Une fois entré en vigueur, l’accord de libre échange sera un moyen efficace pour protéger les entreprises des deux côtés. Bernd Lange, président de la Commission du commerce international au Parlement européen, souhaite, lui aussi, accélérer ce processus.

«Je vais informer mes collègues sur la feuille de route du Vietnam relative à des modifications juridiques en termes de travail et de société. Nous allons maintenir le contact et espérons que le processus de ratification du côté du Parlement européen ne sera pas retardé par l’accomplissement des formalités intérieures côté vietnamien.»

Nguyen Hoang Long, chef du Service des affaires extérieures et locales au ministère des Affaires étrangères:

«Nous avons rencontré des responsables du Parlement européen, des commissaires en charge des différents volets de coopération avec le Vietnam. Tous se sont prononcés en faveur de l’accord de libre échange. Il faut dire que ce sont des entreprises et des ressortissants européens vivant au Vietnam qui les ont convaincus de l’utilité de cet accord. Grâce à une intensification des échanges au niveau des gouvernements, celui-ci sera rapidement adopté et mis en œuvre, répondant aux attentes et aux intérêts des deux parties.»

Selon le plan, l’accord de libre échange Vietnam-Union européenne devrait être signé début 2018, après quoi l’Union européenne aura trois mois pour le ratifier.

Commentaires

Sur le même sujet
Autres