Le musée de Dak Lak

(VOVworld) - Situé au centre-ville de Buon Ma Thuot, le musée de Dak Lak est une destination prisée des touristes. Les experts qui y ont travaillé - certains venus de France, d’autres du  musée national d’ethnographie - en ont fait un espace relativement exhaustif, voué à la découverte de l’histoire et de la culture des peuples des hauts-plateaux du Centre.

Le musée de Dak Lak - ảnh 1

Des 12 mille objets qu’il renferme dans ses collections, le musée de Dak Lak en a choisi mille pour ses expositions permanentes, lesquelles sont réparties en trois thématiques : biodiversité, cultures ethniques, histoire. C’est l’espace des cultures ethniques qui est le plus important avec 450 objets : des gongs, des jarres d’alcool de riz à siroter au chalumeau, des instruments de musique... Mais en plus des expositions permanentes, le musée organise souvent des expositions thématiques. Nguyễn Thanh Ân, un visiteur, apprécie beaucoup.

“J’ai fait le tour du musée et j’ai vraiment été impressionné par sa salle obscure qui présente des photos en noir et blanc des minorités ethniques des hauts-plateaux dans les années 1950. C’était une expérience extraordinaire que de voir ces photos dans un tel contexte!”.

Le musée de Dak Lak - ảnh 2

“authenticité” est le maître-mot du musée de Dak Lak, explique Trần Văn Năm, chef du service Collection et Etude des objets du musée:

“Tous les objets exposés ici, que ce soit des statues de maisons tombales ou des instruments de musique, ont été créés par des artisans Ede, Giarai ou Mnong. Les légendes sont en anglais, en français, en vietnamien mais aussi en Ede, ce qui est une façon d’honorer la culture autochtone.”

Le musée de Dak Lak - ảnh 3 

Des travaux sont prévus pour améliorer encore le musée, nous annonce Đặng Gia Duẩn, directeur adjoint du service de la Culture, des Sports et du Tourisme de la province de Dak Lak:

“Nous allons reproduire une maison longue typique des Ede et faire venir des représentants de cette ethnie pour jouer des gongs et reconstituer à l’intention des touristes certaines de leurs activités folkloriques. Nous allons également reconstituer une fontaine et construire un jardin de sculptures en bois, ce qui correspond à une spécificité culturelle des peuples des hauts-plateaux.”

Moderne mais riche en traditions, le musée de Dak Lak est l’un des plus grands du Vietnam. Il ambitionne de devenir un Tay Nguyen en miniature, qui préserverait, présenterait et mettrait en avant les valeurs culturelles des hauts-plateaux.

 



Commentaires

Sur le même sujet
Autres