6ème plénum: le cap est fixé

(VOVWORLD) - Le 6ème plénum du Comité central du Parti communiste vietnamien, 12ème exercice, s’est achevé ce mercredi 11 octobre à Hanoï après sept jours de travail. Dans son discours de clôture, le secrétaire général Nguyen Phu Trong a exposé un certain nombre de mesures susceptibles de permettre à notre pays d’atteindre les objectifs fixés pour 2017-2018 et les années suivantes.
 6ème plénum: le cap est fixé - ảnh 1 Le 6ème plénum du Comité central du Parti communiste vietnamien, 12ème exercice

Beaucoup de questions importantes ont été soulevées au cours de ce 6ème plénum. Cela étant, les discussions auront surtout tourné autour de la situation socio-économique en 2017 et 2018, du renouvellement de l’appareil politique et de l’efficacité des services publics.

La stabilisation macroéconomique, l’une des grandes priorités pour 2018

Dans son discours de clôture, le secrétaire général a tenu à souligner que pour 2018, la priorité serait donnée à la stabilisation de la macroéconomie, au contrôle de l’inflation, à la qualité de la croissance et à l’amélioration du niveau de vie global. Aussi a-t-il appelé à suivre une stratégie qui consiste à poursuivre la réforme économique, à améliorer la productivité et à rehausser la compétitivité.      

Le dirigeant du Parti a également insisté sur l’absolue nécessité de veiller à la protection de l’environnement et des ressources naturelles, mais aussi de s’adapter au changement climatique.

Il a enfin fait observer à tous que la lutte contre la corruption restait plus que jamais d’actualité, de même que le maintien d’un environnement pacifique, propice au développement du pays et à son intégration internationale.

«Deux choses doivent absolument être mise en valeur: la solidarité, le dynamisme et la créativité de tous les Vietnamiens, d’une part, et le rôle directeur du Parti et de l’Etat, d’autre part. Sur le plan économique, il me paraît indispensable d’adopter une réglementation plus favorable aux investisseurs, de mettre fin aux retards de décaissements pour les investissements publics et d’ouverture de capital pour les entreprises étatiques concernées. De manière globale, il est primordial d’assurer un équilibre budgétaire, de bien contrôler le déficit budgétaire et de veiller à ce que la dette publique soit maintenue en dessous du seuil autorisé. Mais la poursuite de la restructuration des entreprises publiques et le développement du secteur privé restent bien sûr des priorités», a-t-il dit.  

Vers une simplification de l’appareil politique

Nguyen Phu Trong a rappelé que le renouvellement de l’appareil politique était un impératif et que tous les acteurs concernés devaient s’y impliquer.  

«Il est indispensable de réaffirmer le rôle directeur du Parti dans l’organisation de l’appareil de l’Etat et du système politique », a-t-il déclaré. «Le renouvellement de l’appareil politique doit certes être entrepris, mais la prudence reste de mise. Nous vivons une période particulière de notre histoire et il faut en tenir compte. Le recrutement ou la nomination des fonctionnaires doivent se faire dans la plus totale transparence: il s’agit non seulement d’instaurer une concurrence loyale, mais aussi de faire en sorte que les personnes les plus capables se retrouvent en situation.»          

Autre priorité abordée par le dirigeant du Parti: l’efficacité des administrations publiques.

«C’est l’Etat qui assure les services publics fondamentaux», a-t-il rappelé. «Il lui revient donc d’investir dans la réforme administrative  pour faciliter l’accès de la population aux services publics. Cela étant, il n’est pas défendu d’imaginer que le secteur privé puisse prendre en charge un certain nombre de prestations.»

En conclusion, Nguyen Phu Trong a rappelé qu’il y avait un cap à tenir, que ce cap avait été fixé dans sa Résolution, par le 12ème Congrès national du Parti, confirmé et précisé non seulement par le Comité central, mais aussi par ce 6ème plénum.  

Commentaires

Sur le même sujet
Autres