Accords commerciaux: leviers pour développer les économies de l'APEC

(VOVWORLD) - Le dialogue de l'APEC sur les accords commerciaux régionaux (ACR) et sur les accords de libre-échange (ALE) en Asie-Pacifique a pris fin le 27 août à Ho Chi Minh-ville. Les économies membres ont estimé que l’intensification des liens économiques et politiques entre les économies de l’APEC est un volet crucial de la croissance régionale. Elles ont travaillé sur la rédaction de nouveaux accords commerciaux régionaux et de nouveaux accords de libre échange pour établir une zone de libre échange. 
Accords commerciaux: leviers pour développer les économies de l'APEC - ảnh 1

Au cours des 30 dernières années, les accords commerciaux régionaux et les accords de libre-échange conclus dans la zone de l'APEC, laquelle comptabilise à elle seule la moitié des accords commerciaux du monde, ont enregistré une hausse spectaculaire. Aujourd’hui, les  économies membres de l'APEC sont signataires de 165 accords commerciaux régionaux et accords de libre échange dont 62 entre les membres de l'APEC. Ces accords, aujourd’hui de nouvelle génération couvrent les domaines du commerce, de l’investissement, les questions post-frontalières et les barrières non tarifaires.

Les impacts positifs des accords de libre-échange sur le développement économique

Dans le contexte d’une reprise de l’économie régionale et mondiale, les accords commerciaux régionaux et les accords de libre-échange constituent de réels leviers de croissance et d’emploi. Les accords de libre échange sont bénéfiques pour la croissance économique. Les réformes institutionnelles et régionales mises en place par les économies membres ont permis de favoriser l’accès aux différents marchés et d’attirer des investisseurs étrangers. Grâce aux accords de libre-échange, les échanges commerciaux au sein de l'APEC ont augmenté de 274%, passant de 2.300 milliards de dollars en 2000 à 6.300 milliards de dollars en 2016. Le professeur Jeff Schott de l’institut américain d’études économiques internationales Peterson analyse:

"Je pense que les accords commerciaux régionaux et les accords de libre échange signés par les économies membres de l'APEC sont assez complets. De nombreux aspects de la politique économique intérieure ont été discutés. C’est important car c'est la base du développement d'une économie. Lorsque les pays de l'APEC travaillent ensemble, il est possible de mettre en place des politiques et des réformes conformes au développement de l'économie."

Marie Sherylyn Aquia, présidente du comité de commerce et d'investissement de l'APEC explique:

"Les économies membres de l'APEC représentent une partie importante des accords de libre échange et des accords commerciaux régionaux. Elles appliquent de nombreux accords de libre échange et ont réfléchi à des stratégies de politiques économiques. Je trouve que le Vietnam dispose déjà d’un plan à long terme et oeuvre beaucoup pour son intégration et sa coopération avec les autres économies."

Le Vietnam continue de négocier, signer et réaliser les ALE/ACR

Si les ALE sont indiscutablement positifs pour la croissance, le contexte économique mondial et régional actuel et les impacts de la 4ème révolution industrielle, imposent aussi à l'APEC de réfléchir aux mesures visant à réduire les conséquences du réajustement des politiques et de l’augmentation des inégalités. Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, estime que les accords commerciaux doivent tenir compte du niveau de développement de chaque pays. Il estime à ce titre que le Vietnam en tant que pays à revenu faible intermédiaire devrait bénéficier d’un traitement spécifique, à l’instar des économies en voie d’ouverture, de transition et d’accès au marché mondial:

"Les économies développées ont jugé les propositions faites par le Vietnam lors des négociations sur les accords de libre échange très intéressantes. Ces propositions permettront aux entreprises vietnamiennes d’élaborer une stratégie adéquate pour profiter efficacement des accords signés."

Robert Holleyman, membre de la délégation américaine, a estimé que les accords avaient facilité les activités des entreprises d’import export vietnamiennes et permis au Vietnam d’améliorer sa compétitivité.

"Le Vietnam a une économie ouverte et est capable de s’intégrer à l’économie régionale et mondiale pour devenir une économie développée."

L’intensification des liens économiques et politiques entre les économies membres de l’APEC est un volet crucial pour la croissance régionale. Dans ce contexte les ALE et les ACR sont des leviers indispensables. La mise en œuvre de ces modèles de connexion économique a permis de matérialiser progressivement les objectifs de Bogor (adoptés lors du 2ème Sommet de l'APEC en 1994) sur la libéralisation, la facilitation du commerce et de l'investissement en 2020, ainsi que l'identification d'une vision de l'APEC sur la création d’une zone de libre échange en Asie Pacifique (FTAAP).

Commentaires

Sur le même sujet
Autres