«Hanoï en moi», la capitale vietnamienne aux yeux des étrangers

(VOVWORLD) - L’Union des organisations d’amitié de Hanoï vient d’organiser un concours d’écriture, en vietnamien et en anglais, intitulé «Hanoï en moi», destiné aux étrangers et aux Vietnamiens résidant à l’étranger. Le premier prix a été attribué le 31 octobre dernier à un Palestinien.

«Hanoï en moi», la capitale vietnamienne aux yeux des étrangers - ảnh 1 Les participants au concours. Photo: Ngoc Anh/VOV5

En deux mois, le comité organisateur a reçu 206 bulletins de participation de tous les coins du monde, du Laos au Mozambique en passant par l’Inde ou encore la France… Le candidat le plus âgé avait 73 ans, et le plus jeune, 12 ans.

«Hanoï en moi», la capitale vietnamienne aux yeux des étrangers - ảnh 2Saleem Hammad, employé à l’ambassade du Qatar au Vietnam. Photo: Ngoc Anh/VOV5

Le premier prix a finalement été attribué au Palestinien Saleem Hammad, employé à l’ambassade du Qatar au Vietnam. Vivant à Hanoï depuis 9 ans, il en a totalement adopté le mode de vie.

 «Je suis arrivé au Vietnam le 25 novembre 2011. Aussitôt après avoir appris la tenue de ce concours, j’ai pris mon stylo pour exprimer mon amour pour ma chère Hanoï. J’ai aussi réalisé une vidéo pour marquer mes neuf ans passés ici», nous dit-il. «Honnêtement, je n’imaginais pas pouvoir autant impressionner le jury. Je n’ai fait que décrire mes sentiments pour la chaleur, l’hospitalité et la gentillesse des Hanoiens et des Vietnamiens en général, mais aussi la gastronomie, les fêtes et la tunique des femmes de ce pays».

«Si chaque écrit traduit un angle de vue sur Hanoï, tous les participants partagent un amour sincère et profond pour la capitale vietnamienne», indique Trân Doàn Lâm, directeur de la maison d’édition Thê gioi, membre du jury. «Ils se disent impressionnés par l’architecture et les paysages paisibles de Hanoï, heureux de parler vietnamien, de faire des courses, de déguster des délices de la rue et de faire la connaissance de Hanoiens amicaux et élégants. Nous avons été particulièrement impressionnés par le premier lauréat, Saleem Hammad, qui a fait montre d’une parfaite maîtrise de proverbes et de dictons populaires vietnamiens».

«Hanoï en moi», la capitale vietnamienne aux yeux des étrangers - ảnh 3 Photo: Ngoc Anh/VOV5

Le jury a attribué deux deuxièmes prix à Nilov Roman, troisième secrétaire de l’ambassade de Russie au Vietnam et à Nguyên Thi Trâm, Vietnamienne résidant en Allemagne ; trois troisièmes prix à Pascoela Barreto dos Santos, l’ambassadeur du Timor oriental au Vietnam, à Chansida Inkhavilay, secrétaire de l’ambassade du Laos, et à Okabe Chikara, venu du Japon. 10 prix d’encouragement ont également été décernés, autant de preuves d’amour pour la capitale millénaire qui n’en finit pas d’émerveiller.

Sur le même sujet

Commentaires

Autres