Un vélo en bambou «made in Vietnam»

(VOVWORLD) - En ces temps où l’écologie devient un art de vivre, quoi de plus tentant que de se rendre au bureau au guidon d’un vélo en bambou?
Un vélo en bambou «made in Vietnam» - ảnh 1Pham Minh Tri. Photo: Viet Bamboo Bike

 

Eh oui, en bambou, vous avez bien lu... Peut-être en avez-vous déjà vu, d’ailleurs, de ces vélos à la fibre végétale, qui rencontrent un succès grandissant. 

Rencontre cette semaine avec un artisan vietnamien dont les deux roues pas comme les autres ont réussi à conquérir le marché international.

Cet homme a de l’imagination, de l’envie et du savoir-faire: les ingrédients indispensables à la réussite... Diplômé en génie automobile de l’université de Stuttgart, en Allemagne, Pham Minh Tri est retourné au Vietnam pour se lancer dans un projet fou: créer des vélos en bambou…

«En 2009-2010, quand j’étais étudiant en Allemagne, j’ai eu l’occasion d’assister à un séminaire où il était question d’assembler des tubes de bambou pour confectionner le cadre d’un vélo. Ça m’a donné tout de suite l’envie de créer mes propres vélos en bambou, ici au Vietnam, où le bambou pousse à profusion», nous raconte-t-il.  

Un vélo en bambou «made in Vietnam» - ảnh 2Des cadres en bambou. Photo: Viet Bamboo Bike

Un bon vélo doit forcément posséder un cadre de qualité: question de sécurité... Pham Minh Tri a donc soigneusement sélectionné les meilleurs matériaux, ceux qui proviennent de la nature. Ses cadres en bambou ont reçu des certificats de qualité et de conformité aux normes ISO 4210 de GSS (Suisse) et DIN (Allemagne).

Un vélo en bambou «made in Vietnam» - ảnh 3Photo: Viet Bamboo Bike

«La variété de bambou que j’utilise vient d’An Giang, dans le Sud», nous indique Pham Minh Tri. «Les tubes doivent avoir un diamètre compris entre 5 et 7 centimètres pour pouvoir supporter la pression, la flexion et la torsion. Le bambou est un matériau qui permet d’obtenir un bon compromis entre la rigidité qu’un vélo demande, le confort dont l’utilisateur a besoin et un esthétisme original. Par ailleurs, j’utilise de la fibre de lin qui est une fibre complètement naturelle et de la résine de type époxy biosourcée pour créer les jonctions parfaitement solides et rigides» 

C’est en 2014 que l’entreprise Viet Bamboo Bike de Pham Minh Tri a vendu son premier vélo après une longue période d’essai. Aujourd’hui, elle propose toute une gamme de produits: vélo classique, vélo urbain, vélo tout-terrain, de course, vélo pliant, vélo à assistance électrique… Chaque vélo est unique, car son montage nécessite au moins 42 heures de travail à la main, avec des morceaux de bambou qui ne sont jamais identiques.

Un vélo en bambou «made in Vietnam» - ảnh 4Le panier et le guidon en bambou. Photo: Viet Bamboo Bike

À noter aussi que grâce à de solides connaissances en mécanique des matériaux et des structures apprises à l'étranger, Pham Minh Tri a aussi réussi à remplacer plusieurs pièces métalliques, à savoir les pédales, le guidon ou bien les roues, par des pièces… en bambou.

«Ce mode de production 100% artisanale nous permet de nous adapter au plus près à la pratique, au souhait et à la morphologie de chacun. Ma clientèle est constituée essentiellement d’étrangers ou de personnes qui s’intéressent aux produits respectueux de l’environnement. Si les vélos sont bien entretenus, ils peuvent durer 10 ans ou plus», nous assure-t-il.   

Un vélo en bambou «made in Vietnam» - ảnh 5Photo: Viet Bamboo Bike

À ce jour, un bon millier de vélos en bambou «Made in Vietnam» ont été vendus sur le territoire et à l’étranger. Au Vietnam, ces deux roues fantastiques ont commencé à entrer dans les mœurs des cyclistes, parmi lesquels Huy Thanh. 

«Le vélo en bambou est à la fois élégant, original, performant, confortable et d’une légèreté divine », nous confie-t-il.  «Cette entreprise permet aussi à chaque client de commander un vélo adapté à sa taille et de faire le choix des composants. Ca donne d’autant plus envie !» 

Le vélo en bambou a donc des arguments à faire valoir pour compenser son prix… élevé, il est vrai: de 550 à 1.500 euros... Évidemment…

Sur le même sujet

Commentaires

Autres